Patricia Briggs – Les liens du sang

http://feebourbonnaise.files.wordpress.com/2009/10/liens-du-sang-t2.jpg

Résumé :

Depuis le premier tome où Stefan le vampire a rendu service à Mercy, celle ci lui doit une faveur en retour. Stefan lui demande donc de l’accompagner sous forme de coyote alors qu’il va rendre visite à un vampire qui n’a pas payé pour être en droit de se déplacer sur le territoire de la maitresse de l’essaim : Marsillia.
Cependant, sitôt arrivés, Mercy sent que quelque chose ne va pas : en plus d’une odeur de sang et de mort, il y en a une autre plus forte et qui semble aussi inquieter Stefan.
La suite de la visite n’est qu’un cauchemar car le vampire clandestin se trouve être possédé par un démon très ancien. (Je précise que je n’ai pas très bien saisi la différence entre un possedé et un démonologue.)
Stefan étant complètement sous la volonté du vampire-démonologue, Mercy n’arrive pas à s’enfuir pendant qu’une femme de chambre se fait lentement assassiner par Littleton (le nom du vampire-démonologue).

Mon avis :

Autant le dire de suite, ce tome démarre vite. Après être rentrée de la visite norturne à Littleton, Mercy n’a pas le temps de se reposer car une vague de crime s’abat sur la ville et Mercy doit retrouver Littleton avant que les victimes ne soient trop nombreuses. Surtout quand la vie de proches est en jeu.

Si le premier tome était centré sur le fonctionnement des loups-garous, le deuxième l’est plus sur celui des vampires sans toutefois oublier les loups-garous  et en particulier Adam et Samuel les prétendants de Mercy. Entre parenthèses, je choisirai Adam ^^.
Si Stefan est bien du côté de Mercy, les vampires sont décrits comme des êtres malfaisants négligeant la vie humaine – sans être les vrais méchants de l’histoire.
J’ai quand même trouvé que la description que faisait Patricia Briggs des vampires était un peu trop classique. Charlaine Harris avec La communauté du Sud a frappé plus fort en imaginant des vampires insensibles à l’eau bénite, au cruxifix, qu’ils étaien possible de prendre en photo, dont l’échange de sang humain-vampire permettait une forte connexion entre les deux…

L’appel de la lune annonçait une très bonne série de bit-lit, Les liens de sang le confirme. On en apprend plus sur les personnages et sur les pouvoirs de changeuse de Mercy. Le triangle amoureux est aussi présent mais l’histoire n’est pas centrée sur celui-ci.
Quant au style littéraire, j’ai même trouvé qu’il s’était amélioré. Patricia Briggs s’octroie même quelques descriptions qui plantent bien le décor et les personnages.

Publicités

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s