Patricia Briggs – Le baiser du fer

https://i2.wp.com/www.images-chapitre.com/ima2/original/639/23698639_4566854.jpg

Quatrième de couverture :

« Je retroussai mes babines pour lui donner une bonne vue de mes crocs. J’avais beau ne pas peser plus de quinze kilos sous ma forme de coyote, j’étais néanmoins un prédateur… »
La forme de Mercy Thompson est peut-être changeante, mais ce n’est pas le cas de sa loyauté. Lorsque son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et abandonné par les siens, Mercy est la seule à vouloir l’innocenter, qu’il le veuille ou non.
Le coeur de Mercy , quant à lui, est à l’image de la nature de sa propriétaire : partagé. il balance entre deux loups-garous. Or, ces derniers ne sont pas réputés pour leur patience, et si elle ne parvient pas à faire un choix, Sam et Adam s’en chargeront peut-être pour elle…


Mon avis :

Si les deux premières aventures de Mercy Thompson nous plongeaient dans le monde des loup-garous et celui des vampires, cette troisième aventure est consacrée au monde des faes. Ces créatures magiques présentes depuis le début du premier tome – les faes inférieurs ont fait leur coming-out en premier et ont été parquées dans des réserves entre temps – nous étaient encore inconnues et mystérieuses.
D’abord qu’est ce qu’un fae ? Il s’agit des créatures magiques qui peuplent le folklore des contes de fées, les fées donc, mais aussi les trolls, ogre, gremlin, selkins … Il s’agit autant de légendes celtiques ou de légendes germaniques, etc …

Bref, quand le mentor de Mercy – Zee – est accusé de meurtre et mis en prison, celle ci va tout faire pour le sortir d’affaire et bien sûr, elle va réussir à se jeter dans la gueule du loup et avoir des ennuis jusqu’au cou. On se demande ce qu’elle ferai si elle n’avait pas Samuel ou Adam … Probablement morte avant la moitié du premier tome.

A la lecture de ce livre, on sent que Patricia Briggs s’améliore de tome en tomes. Les personnages prennent de plus en plus de profondeur, même le style d’écriture est un peu mieux que d’autres séries du même genre. Cependant, je tiens quand même à signaler plusieurs coquilles de pronoms personnels ou de personnages, elles reviennent plusieurs fois et c’est dommage.

Quant à l’action, elle arrive très rapidement et même quand il ne se passe pas grand chose, la lecture est agréable avec tout ce qu’on l’apprend sur les faes (plus dangereuse que les vampires à mon goût).

MAIS, parce qu’il y en a un. J’ai ressenti un changement de situation dans les 100 dernières pages. Pour ceux qui ont lu le livre, vous verrez de qui je parle. Lorsque l’identité du véritable tueur est dévoilée, j’ai trouvé ça totalement incrédible. Certes, avec les pages et les arguments, je suis me suis laissé convaincre. Mais quand l’information a été lachée, j’ai eu du mal à y croire. Peut-être cela montre que Patricia Briggs est surtout douée pour écrire des histoires fantastiques et pas des histoires policières …

Et ça tombe bien, je lis Mercy Thompson pour la présence d’êtres fantastique, d’une héroine avec du caractère, un triangle amoureux bien sympa et pas pour l’aspect policier (pour ça, j’ai ce qu’il faut ^^).

En fin de compte, j’ai beaucoup aimé ce tome et je lirai sans doute le prochain tome qui à mon avis va être un tournant décisif dans la vie de Mercy.

Publicités

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s