Neil Gaiman – L’étrange vie de Nobody Owens

 

Quatrième de couverture :

« Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s’il n’avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d’une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu’un va attirer Nobody au-delà de l’enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l’éliminer depuis qu’il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux… »

 

Mon avis :

Avant de lire L’étrange vie de Nobody Owens, je ne connaissais pas Neil Gaiman si ce n’est que j’avais vu et apprecié l’adaptation cinématographique de Coraline.

Nobody n’est pas vraiment un garçon comme les autres. Certes il est vivant, mange, respire … mais il est aussi capable de s’effacer aux yeux des vivants, ses parents sont tous deux mort il y a plusieurs siècles et son tuteur – Silas – semble être ce que l’on appelle un vampire.

Ce terme, Neil Gaiman ne l’écrit à aucun moment, mais un être ni vivant ni mort, qui ne sort que la nuit, ne mange qu’un seul type de nourriture et qu’on ne tue qu’avec des moyens appropriés, il n’y a pas 150 façons de le nommer.

Pourtant, à aucun moment, Neil Gaiman ne revèle l’identité de Silas qui reste mystérieuse jusqu’à la fin. Bien qu’on s’en doute, on ne l’imagine pas se jeter à la gorge des gens. La mort même si elle occupe une place centrale dans ce livre n’est jamais évoquée avec effroi, elle est familière.

Bod grandit, apprend à lire, à écrire dans un cimetière. Il dialogue avec des gens ayant vécu à des époques différentes, finit par acquérir une grande connaissance, mais seulement du passé.
Car du présent et du monde des vivants, il ne connait rien. Si ce n’est qu’il ne doit pas sortir car celui qui a tué sa famille lorsqu’il était bébé est toujours à ses trousses.

Je dois dire que j’ai eu un peu de mal à accrocher sur le début du livre. Mais une fois accroché, je me suis laissé prendre jusqu’à la dernière ligne. Neil Gaiman a une imagination débordante : dans L’étrange vie de Nobody Owens, on rencontre des fantômes, des goules, mais aussi la vouivre.Son style, quant à lui est riche et fluide. Il s’agit d’un roman jeunesse, mais le vocabulaire et les descriptions sont loin d’être simplistes.

Avant que Nobody ne sorte du cimetière, ce livre était une lecture agréable. Une fois sorti, celui-ci découvre le monde des vivants bien plus dangereux que celui des morts. Passé ce moment, je me suis littéralement plongée dans ma lecture et je n’ai pas vu passer la dernière partie. La fin est aussi assez forte émotionnellement.

Pour ma part, ce livre ne figurera pas au rang de coup de coeur. Pour cela, il faut m’accrocher de la première  à la dernière ligne. ^^, mais je suis quand même très satisfaite de ce conte noir sur la mort et la vie.

« Tu est en vie, Bod. Cela veut dire que tu disposes d’un potentiel infini. Tu peux tout faire, tout fabriquer, tout rêver. Si tu changes le monde, le monde changera. Le potentiel. Une fois que tu es mort, c’est terminé. Fini. Tu as fait ce que tu as fait, rêvé ton rêve, écrit ton nom. Tu peux être enterré ici, tu peux même te déplacer. Mais ce potentiel n’existe plus. »

Lecture commune avec : Miss Spooky, Azariel87, Leyla, Wilhelmina, KactussFrankie, Alice et Lexounet.

Publicités

4 réflexions sur “Neil Gaiman – L’étrange vie de Nobody Owens

  1. C’est drôle moi aussi je me suis un peu ennuyée de ses aventures dans le cimetière, une fois dehors c’est plus accrocheur 🙂
    Par contre pour Silas je n’avais pas percuté. Par contre la fin m’a fait chier, le fait qu’il ne peu plus faire comme quand il était jeune, m’a brisé le coeur. bouououououououou
    Allez petit Alf.
    Bonne fin de journée.
    Ton seigneur et maître Dieu.

  2. J’ai accroché dès le début ce qui fait un coup de coeur pour moi ^^ L’histoire est vraiment sympa et les morts attachants tout comme notre Bod ! Un très bon moment.

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s