David Wellington – 13 balles dans la peau

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv1322090.jpg
 

Quatrième de couverture :
« Selon les rapports officiels, tous les vampires sont morts. Un agent fédéral nommé Arkeley a trucidé le dernier dans les années 1980 à l’issue d’un combat qui a failli lui coûter la vie. Pourtant, lorsque Laura C
axton, de la police d’État, appelle des renforts en pleine nuit à la suite d’un contrôle de routine qui a mal tourné, le FBI décide de tirer Arkeley de sa retraite. Il est en effet le seul à savoir qu’un vampire a survécu: une femme, qui croupit dans un asile abandonné. Elle est conservée dans un état de faiblesse permanent, mais Arkeley la soupçonne de manigancer le retour en force des damnés. Lui aussi attend ce moment pour en finir une fois pour toutes. Et comme Caxton va vite s’en rendre compte, ils n’affrontent pas des créatures d’opérette, mais de véritables machines à tuer. »

Mon avis :

Avec Milady, lorsqu’il s’agit d’histoires de vampires, on est en droit de s’attendre à de la bit-lit légère avec une  dose de romance. Et bien, 13 balles dans la peau est un roman qui fait beaucoup de bien parce qu’ici point de bit-lit – on est dans le genre horreur – et pas de romance.
Pour une fois, les vampires n’ont rien de sexy, d’attirant. Ce sont des machines à tuer qui arrachent les têtes ou les membres de leur victime avec leur machoires de requin. Oui, 13 balles dans la peau est un livre assez gore, le sang gicle, les tripes sont à l’air, mais je n’ai pas trouvé cela très choquant. On trouve bien pire comme roman gore.
Quant au duo principal : Caxton et Arkeley, je l’ai trouvé très sympathique. Surtout Caxton qui débute dans le métier de chasseur de vampires, cependant Arkeley ne m’a pas tellement plu, je l’ai trouvé assez aigri et salaud avec Caxton.
Coté intrigue : aucun temps mort. David Wellington ne nous laisse pas de répit pas même à la fin où on sait que les personnages ne sont pas sorti du cauchemar.
Enfin, un petit plus assez important. J’avais été habitué avec Milady à un style d’écriture moyen voire médiocre, Vampire Story est assez bien écrit, les dialogues ne font pas remplissages, les descriptions sont là et les personnages sont assez fouillés.

En bref, une très bonne découverte qui change des livres vampiriques qu’on a l’habitude de voir chez Milady.

Publicités

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s