Dennis Lehane – Ténèbres, prenez moi la main

https://i2.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv48492144.jpg

Mon résumé :

Patrick Kenzie et Angela Gennaro sont contactés par la psychiatre Diandra Warren afin qu’ils surveillent son fils Jason qu’elle sent menacé depuis qu’elle a reçu la visite de la petite ami d’un mafioso et une photo anonyme de son fils.

Au départ, les deux amis d’enfance pensent avoir affaire à un simple mafieux qui veut juste faire peur mais le destin les détrompera vite car ils devront faire face à une complexe enquête où leurs vies personnelles sera touchées.

2eme enquête des détectives privés Kenzie-Gennaro, Ténèbres, prenez moi la main fait suite à Un dernier verre avant la guerre, que je n’ai pas lu. De leur côté respectifs, les deux héros sont dans une période importante de leur vie. Patrick Kenzie est très amoureux d’une femme  (on sent aussi qu’il a des sentiments pour Angie) et adore sa fille de 4 ans. Angie, elle, est en plein divorce.

Mon avis :

Ténèbres, prenez moi la main est un excellent roman noir sur les peurs de l’enfance, sur les répercussions du passé. Tout est bon dans ce roman : les personnages, les dialogues, le rythme, l’écriture.

A l’instar des personnages, on a peur, on est en colère, on espère aussi en lisant. Aussi, dès les premières pages, le ton est donné :

« Ce qui compte, avait-il écrit, c’est la souffrance. Celle que j’éprouve, celle que j’inflige. Il s’est manifesté au cours de l’automne le plus torride, le plus bizarre jamais enregistré quand le temps s’était complètement déglingué, quand l’univers tout entier paraissait chamboulé, comme si le ciel et les étoiles se retrouvaient soudain sous nos pieds, et la terre et les arbres suspendus au dessus de nos têtes. Comme s’il avait posé ses doigts sur le globe pour le faire virer telle une toupie, et que le monde – du moins, mon monde à moi – s’était désaxé.

[…] Ce qui compte, avait-il écrit, c’est la souffrance. Ces mots, inscrits sur une feuille de papier blanc format standard, me hantent toujours. Quelquefois, j’en arrive à croire que ces mots tout simples ont été gravés dans la pierre.  »

Les avis de : Tamaculture et Book’ing

Publicités

Une réflexion sur “Dennis Lehane – Ténèbres, prenez moi la main

  1. Bof, j’avais pas trop accroché à ce roman. Mais je n’avais pas non plus accroché à Shutter Island. Il faut croire que Lehane n’est pas un écrivain pour moi.

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s