Eric Cherrière – Je ne vous aime pas

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv4397665.jpg

Résumé :

Depuis quelque temps, on meurt beaucoup à Toulouse où la police a retrouvé une quarantaine de cadavres que rien ne relie si ce n’est la rage du tueur. Car, malgré les différences d’armes utilisés, les différents profil des victimes, le capitaine de police Pierre Balezi sent que tous ces meurtres sont l’oeuvre d’une seule et même personne. Et cette personne serait alors le plus grand serial killer que la France ait compté.

Pour Pierre, cette affaire est une opportunité pour redorer sa carrière, pour lui redonner un coup de souffle et pour sa hierarchie, c’est une formidable publicité pour un commissariat réputé pour avoir le taux d’élucidation d’enquête le plus bas du pays.

Mon avis :

Comme l’annonce la quatrième de couverture, l’intrigue se déroule à Toulouse, mais ça aurait pu être à Bordeaux, Lille … Ne vous attendez pas à être immergé dans la ville rose en lisant ce polar, ce qui compte, c’est que l’intrigue se déroule dans une grande ville. Un lieu où la violence, le désespoir et la mort sévit tous les jours.Bref, là où il y a les Hommes.

Je ne vous aime pas est donc le premier roman d’Eric Cherrière et il s’agit d’une perle. Une perle noire et crue qui plus est car dès le prologue, nous sommes plongés dans la souffrance, là où un enfant de 2 ans se mutile le sexe dans un train et cet enfant nous allons le suivre au fil du livre, au fur à mesure qu’évolue ses obcessions macabres.

Même si nous connaissons l’identité et les pensées du tueur dès le début; le suspense est très bien entretenu, les chapitres sont court et s’enchainent les uns les autres à toute vitesse. L’auteur parvient même à réaliser l’exploit de nous rendre le tueur comme quelqu’un d’attachant même si ses actes sont impardonnables.

Les autres personnages tels que Pierre Balezi, Richard Lenoir (le légiste) et sa femme Claire ne sont pas en reste car eux aussi ont leur propre démons.

En bref, voilà un excellent roman noir qui nous amène dans les recoins les plus sombre de l’âme humaine. Et c’est tellement sombre que je vais enchainer avec quelque chose de beaucoup plus léger. De la bit-lit par exemple.

Publicités

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s