Serge Brussolo – La captive de l’hiver

 Titre VF : La captive de l’hiver

 Auteur : Serge Brussolo

 Edition : Le livre de Poche ( 2001)

 Genre : Aventure, Historique

Merci à Livraddict et au Livre de Poche pour ce partenariat !

Mon résumé :

La captive de l’hiver est la suite de Les pèlerins des Ténèbres dont Marion était déjà l’héroine. Il n’y a pas besoin de lire le premier avant de lire le second, mais évitez de faire le contraire car vous serez spoilé. La captive de l’hiver commence donc quelques mois après la fin de Les pélèrins des ténèbres, Marion a trouvé refuge dans un monastère normand et travaille comme ymagière, c’est à dire qu’elle sculpte les statuts des saints. Mais un jour, un clan particulier de Viking débarque, enlève Marion et lui entrave les mains avec des gants d’acier. Rök, le chef du clan est persuadéeque Marion est une magicienne aux mains sacrées et lui ordonne de restaurer les statuts d’Odin, de Thor, des Walkyries … Si elle échoue, elle mourra. Cependant, Marion devra aussi traiter avec des personnes qui souhaitent la voir morte …

Mon avis :

Lire un roman de Serge Brussolo est toujours un plaisir pour moi. Qu’il s’agisse d’un thriller, d’un roman de science-fiction, un roman fantastique ou un de ses romans se passant au Moyen-Age comme c’est le cas de celui là.

Et donc quand Livraddict et Le livre de Poche ont proposé La captive de l’hiver en partenariat, j’ai sauté sur l’occasion car Serge Brussolo est pour moi une valeur sûre et je savais que je ne pouvais qu’aimer.

L’un de mes premiers livres de cet auteur avait été La princesse noire et je garde un excellent souvenir de ce roman qui comme La captive de l’hiver met en scène les Vikings et leur mythes.

Néanmmoins, si je devais comparer avec d’autres romans, je dirais que La captive de l’hiver n’est pas mon préféré. Peut-être parce que je préfère les thrillers ? Peu importe. Si on prends ce livre – et qu’on essaye d’oublier la looooooongue bibliographie de l’auteur – il est très bon et se lit très vite.
Serge Brussolo arrive parfaitement à nous transporter dans ses intrigues, il trouve toujours des personnages attachants ou effrayants, des personnages qui ne sont plats comme Marion.

J’ai aussi beaucoup aimé l’utilisation des Vikings dans ce roman. Le clan qui enlève Marion n’est pas un clan comme un autre. Contrairements à leurs compatriotes qui se sont convertis au christianisme, ceux là croient encore aux divinités anciennes. Ils ont gardé l’esprit originel des Vikings : celui d’être toujours fort, de mourir en pleine gloire, de ne jamais déchoir. Et comme le dit Marion dans le roman, ces Vikings – malgré le fait qu’ils soient des barbares – sont très humains. Après tout, n’est ce pas un peu le souhait de chacun, de ne connaître que la jeunesse et la force ?

Enfin, je ne peux que vous conseiller cette lecture, en particulier si vous aimez les romans qui se passent au Moyen-Age, il n’y a pas de temps pour s’ennuyer, le rythme est rapide, les personnages construits … Et en plus, la fin laisse envisager une suite dans les aventures de Marion.


Publicités

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s