David Peace – 1977

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv7076811.gif

 Titre VF : 1977

 Titre VO : Nineteen seventy seven

 Série : La tétralogie du Yorkshire, tome 2

 Auteur : David Peace

 Edition : Rivages/Noir (2005)

 Genre : Roman (très) noir

Quatrième de couverture :

 » Sept. Le chiffre de l’apocalypse.
1977, l’année du Jubilé d’argent de la Reine et de l’Eventreur du Yorkshire.

Nous sommes de nouveau dans la région de Leeds, c’est l’été. Plusieurs prostituées sont assassinées ou victimes d’agressions. Lorsque le sergent Fraser est appelé sur la scène de l’un des crimes, il est pris de panique car il se trouve être l’amant d’une fille de joie de Chapeltown. Il n’est pas le seul. C’est aussi le cas de Jack Withehead, le journaliste arriviste de 1974. Tous deux sont des hommes blessés, hantés.

A mesure que l’on se rapproche des festivités du Jubilé, l’horreur s’amplifie. Quelles vérités le flic et le journaliste réussiront-ils à entrevoir dans un monde dominé par le mensonge et la corruption ? »

Mon avis :

1977 est la suite de 1974 que j’avais lu en février 2010. Ainsi, je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt car lorsque je lisais 1977, je n’ai pas arrêté de me demander qui était tel personnage, qu’est ce qui était arrivé à tel autre, etc … Je râle quand Sookie Stackhouse fait sa radoteuse et nous raconte 100 fois des choses qu’on a acquises mais là, j’aurais bien aimé que David Peace me rafraichisse un peu la mémoire. Surtout la mienne qui ne fait pas dans les prouesses … et à cause de ça, je pense que j’ai été parasitée dans ma lecture.

Toutefois, si vous aimez les romans noirs, je vous conseille cette tétralogie. Mais je vous conseille surtout de ne pas attendre un an entre chaque tome sauf si votre mémoire est à toute épreuve … Cependant, il est difficile de lire cette série d’une traite ou même en intercalant d’autres lectures car c’est vraiment très noir. 1977 débute par le meurtre d’une prostituée et finit mal et je ne vous spoilerez pas en vous le racontant mais l’Eventreur du Yorkshire ne se fera pas arrêté à la fin de ce tome. Bref, ça commence mal, ça continue mal et ça fini très mal. Réservez vous une lecture légère pour la suite.

La narration du livre est assez particulière et m’a un peu déroutée au début. En effet, il y a deux narrateurs et on change de point de vue à chaque chapitre. Je n’ai pas été tellement emballée par les deux narrateurs. D’abord parce que je les connaissais déjà via 1974 et que c’étaient des personnages peu attachants, ce n’était pas les méchants de l’histoire mais pas non plus les gentils.  Des pourris tout simplement.Je ne les aimait pas dans 1974 et même si 1977 m’a fait un peu changé d’avis, j’ai été loin de les trouver attachants. Un autre reproche que je leur ferait c’est d’être trop interchangeables.

Concernant l’écriture de David Peace, c’est l’élément le plus réussi de ce roman. C’est une écriture saccadée et hypnotique.

Au final, pourquoi je met 3/5 à ce livre alors que mon avis n’a pas l’air si enthousiaste que ça ? Parce que c’est aussi un bon miroir qui nous montre les mauvais côté de la société anglaise des années 70 (juste avant que Thatcher arrive au pouvoir) ou – par exemple – qu’on voit très bien le racisme ambiant (une scène en particulier est très dure et assez choquante).

Pour la suite, je me retrouve dans un cercle vicieux. Laisser reposer sa noirceur et continuer dans quelques mois au risque d’avoir encore oublié certaines choses ou continuer dans la foncée et devenir autant déprimée que les personnages ? Un petit coup d’oeil sur ma PAL et mes envies me donnent la réponse. Eventreur du Yorshire, tu attendras.

Publicités

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s