Anonyme – Le livre sans nom

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv31265532.jpg

 Titre VF : Le livre sans nom

 Titre VO : The book with no name

 Auteur : Anonyme

 Edition : Le livre de Poche (2011)

 Genre : Thriller cinéphile qui dépote

 

Un grand merci à Livraddict et au Livre de Poche pour ce partenariat !  😀

 

 Quatrième de couverture :

Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets.
Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom. La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, quelques clins d’œil à Seven et à The Ring, et voilà le thriller le plus rock’n’roll et le plus jubilatoire de l’année ! Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte.
II a ensuite été publié en Angleterre puis aux États-Unis, où il connaît un succès fulgurant.

Mon avis :

Depuis sa sortie chez Sonatines, j’attendais l’opportunité de lire ce livre. Rien que la quatrième de couverture était alléchante, mentionner rock’n’roll, jubilatoire et Tarentino sont des moyens efficaces pour m’appâter.

Alors, verdict ? C’est bien simple, j’ai adoré ce roman. J’ai bien ri  en le lisant et c’est typiquement le genre de livre que j’adorerai voir adapté au cinéma. D’ailleurs, ce livre est fait pour l’être, il y a des références cinématographique, le style d’écriture est surtout visuel, on ne s’ennuie pas un seul instant et les dialogues sont savoureux.

Après, je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’avoir vu Seven ou The Ring ou tous les films de Tarentino pour apprécier les références. Pour ma part, je n’ai pas vu Seven et ce ne m’a pas du tout gênée.

Ce livre est vendu comme rock’n’roll et comme jubilatoire et c’est justement ce qu’il est. Rock’n’roll parce que le mélange des personnages est assez explosif et atypique et jubilatoire parce qu’il y a un humour noir et une ironie qui sont très présent. Je rajouterai même un humour absurde. Je me doute qu’il y ait des personnes qui n’accrochent pas vraiment à ce genre d’humour mais je fais partie de ceux qui en redemandent encore et encore.

Concernant les personnages, il y en a beaucoup mais beaucoup meurent avant la fin du roman. Étrangement, je me souviens de chacun d’entre eux assez bien. J’ai beaucoup aimé les deux moines Kyle et Peto, ils forment un duo presque attachant et leur découverte du monde extérieur est très plaisante. A ce propos, j’ai adoré leur première excursion dans le bar de Sanchez. Ce dernier incarne à mon avis le pilier des personnages car son bar fut le lieu d’un massacre 5 ans plus tôt. Bref, à ces personnages, rajoutez deux jeunes gens désireux de se faire pas mal d’argent avant de quitter la ville, 2 flics spéciaux, une jeune femme amnésique, un chasseur de primes, un baron de la mafia … et vous obtenez un mélange hautement inflammable.

Rajoutez l’ingrédient le plus important et Sanchez sera encore de corvée de ménage. Cet ingrédient, c’est le Bourbon Kid. Peu présent physiquement dans le roman, sa présence hante chaque personnage qui se souvient de ce jour où 5 ans auparavant il a massacré une bonne partie de Santa Mondega. Je crois qu’avec les deux moines, c’est le personnage que j’ai le plus aimé. Ce type est un serial-killer vraiment rock. Juste dommage qu’on n’en sache pas plus sur lui dans ce livre.

Attendez vous aussi à faire une incursion dans le fantastique car Santa Mondega est connue pour être le théâtre de phénomènes inexpliqués.

Pour conclure cet avis, ce thriller inclassable est une très bonne lecture et peut aisément fournir un scénario pour un film déjanté.  L’auteur a écrit deux autres livres : L’œil de la lune et Le cimetière du diable et comme vous vous en doutez, je projete de les lire.

D’autres avis :

Logo Livraddict

 

Publicités

6 réflexions sur “Anonyme – Le livre sans nom

  1. J’ai bien aimé et c’est vrai que rock’n roll et jubilatoire caractérisent bien le livre mais le défaut est qu’il fait justement trop référence à Tarantino, Rodriguez etc… pour être vraiment original finalement. Mais j’ai envie de lire la suite aussi. Comme toi, j’ai beaucoup aimé les deux moines et The Bourbon Kid.

  2. Pingback: Le Livre sans nom – Anonyme « Lire par Elora

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s