Stephen King – La ligne verte

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv52159235.jpg

  Titre VF : La ligne verte

  Titre VO : The green mile

  Auteur : Stephen King

  Edition : Le livre de poche (2010)

  Genre : Fantastique, Roman noir

Quatrième de couverture :

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d’un pénitencier dans les années 30, entreprend d’écrire ses mémoires. Il revient sur l’affaire John Caffey – ce grand Noir au regard absent, comdamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes – qui défraya la chronique en 1932.
La ligne verte est le reflet d’un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisé par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l’innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

Mon avis :

Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu Stephen King ou son pseudonyme Richard Bachman,  j’étais donc curieuse de voir ce que j’en penserai. J’ai sauté sur l’occasion d’une lecture commune pour sortir ce livre de ma PAL. La première chose que l’on voit en lisant ce livre, c’est qu’il est très différent de ce qu’il a pu écrire auparavant. Quand je dis auparavant, je parle d’avant 1996. Je disais donc que ce livre occupe une place à part dans la bibliographie de Stephen King et ce pour deux raisons.

D’abord, ce roman a d’abord été publié comme un feuilleton en six épisodes. Pour information, les romans-feuilletons étaient des pratiques courantes au XIXème et des auteurs tels que Charles Dickens y ont souvent eu recours. Pour Stephen King, il s’agissait donc d’un challenge d’écriture car un roman feuilleton ne s’écrit pas de la même manière qu’un roman ordinaire.  Ensuite, La ligne verte est loin des excursions dans l’horreur que l’auteur fait habituellement. Il y a bien un aspect fantastique dans l’histoire mais ce livre peut aussi être qualifié de roman noir où Stephen King dénonce la peine de mort.

En ce qui me concerne, je n’ai pas trouvé de gros points négatifs à ce livre. J’ai bien mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire mais sitôt le premier épisode lu, j’ai totalement adhéré. Je trouve que Stephen King a un très bon style, c’est un style fluide et simple mais son choix des mots et des phrases est parfait. Ses personnages sont aussi très bien réussis. Il y a ceux qu’on déteste comme Percy Wetmore et il y a ceux auxquels on s’attache. Enfin, là où Stephen King est doué, c’est dans sa description des prisonniers. Des types tels que Delacroix ont commis des choses horribles et pourtant il est impossible de ne pas s’attacher à lui quand on l’imagine jouer avec sa souris, Mister Jingles. Il en est de même pour John Caffey.

Le rythme de l’intrigue est assez lent et le passé s’entrecroisent avec le présent où le vieux Paul Edgecombe écrit ses mémoires. Malgré ce rythme, je ne me suis pas vraiment ennuyée.

Enfin, ce livre est aussi un roman noir car nous pouvons y lire un tableau de la société des années 30 avec la crise et la ségrégation puisque Caffey est noir. L’auteur dénonce aussi la peine capitale mais il ne le fait pas en disant « c’est pas bien de faire ça » et je suppose que ce roman a fait réfléchir ceux qui n’avaient pas encore réfléchi à ce sujet.

Pour conclure, La ligne verte est une excellente découverte. Ce livre – avec ces personnages uniques et attachant – m’a émue et cette lecture me permettra peut-être de sortir les livres de Stephen King qui sont enfouis dans ma PAL.

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec : Karline05, Mycoton32, Gr3nouille2010, Aurelie, ChtitePuce, Bavardelik, Tigrouloup, Reveline, AngeleBB, Toons,

https://i0.wp.com/i128.photobucket.com/albums/p181/jesshalliwell/challengelivraddict2011moyen.jpg Ce livre a été lu dans le cadre du Big Challenge Livraddict. 6/10 livres lus.

Publicités

4 réflexions sur “Stephen King – La ligne verte

  1. Oui je suis d’accord avec toi, il y a beaucoup de détails donc c’est long mais bizarrement il n’est pas long à lire. On s’y prend quand même assez vite & la lecture se fait rapidement. C’est un très bon livre, c’était vraiment un coup de coeur pour moi ^^

  2. Salut Bambi Slaughter, j’ai quelques livres de Stephen King à mon actif à présent et c’est vrai que ce livre est inclassable dans son oeuvre. Et je te rejoins à 1000 % (si, si !) quand tu dis qu’il parvient à nous attendrir en décrivant le quotidien de Delacroix. Une totale réussite, sans fausse note (excepté, juste pour faire la fine bouche, certaines répétitions malheureusement nécessaires du fait du rythme de publication imposé par le roman-feuilleton).
    Comme souvent, je me suis permis d’ajouter un lien vers ton article dans le mien. Si cela te dit, passe sur mon blog y jeter un oeil pour me dire ce que tu en penses.
    Bonnes fêtes de fin d’année et à bientôt, j’espère.

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s