Brandon Sanderson – Le héros des siècles

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv6948567.gif

 Titre VF : Le héros des siècles

  Titre VO : The Hero of Ages

  Série : Fils-des-Brumes, tome 3

  Auteur : Brandon Sanderson

  Edition : Orbit (2011)

  Genre : Fantasy

  Quatrième de couverture :

Pour mettre fin à la tyrannie, Vin a tué le Seigneur Maître.
Mais en essayant de fermer le Puits de l’Ascension, elle a laissé s’échapper une des formes maléfiques de l’Insondable. Depuis, ses Inquisiteurs et les brumes font toujours plus de victimes, tandis que les cendres qui tombent du ciel sont devenues incroyablement lourdes, menaçant d’ensevelir le pays et d’affamer les hommes. Vin et l’empereur Elend Venture espèrent sauver ce qui peut encore l’être. Mais pour cela, ils devront découvrir les derniers secrets du Seigneur Maître : l’ultime cachette d’atium, le plus puissant métal des Fils-des-Brumes, et l’identité du Héros des Siècles.

Extras : Envie de prolonger le plaisir de la lecture ? Allez jeter un coup d’oeil sur le site officiel de Brandon Sanderson, vous trouverez (en anglais) des annotations chapitre par chapitre de chacun des livres de cette trilogie. Toutefois, je vous déconseille de lire les annotations d’un tome que vous n’avez pas lu.  Je n’ai pas encore eu le temps de vraiment regarder ça de près mais au premier coup d’oeil, on voit que c’est une mine d’or pour toute personne aimant cet univers et qui veut en savoir plus.

Mon avis :

Après Le livre perdu des sortilèges qui m’avait quelque peu déçue, je savais que ma lecture avec Le héros des siècles serait un plaisir. Ce fut le cas. J’ai été happée de la page 21 à la page 672, je ne me suis pas ennuyé un seul instant, j’ai vibrée à chaque chapitre pour chaque personnage, ils m’ont tous émus par leur qualité, leur défauts, leur assurance et leur doute. Et au final, c’est un avec un coup de cœur que je termine cette trilogie (l’une des meilleures lectures de cette année).

Ne  vous embêtez pas à lire cet article, ça retarderait le moment où vous allez entrer dans la librairie la plus proche et acheter cette trilogie.

Bref.

Vin, Elend et le reste de la bande ont cru bien faire en tuant le Seigneur Maitre. Et si c’était la chose à ne pas commettre ? Et si la tyrannie instaurée par Rashek était finalement une bonne chose à côté du chaos et de l’instabilité qui régne sur l’Empire ? Un an s’est écoulé depuis que Vin a libéré Ravage  du Puits de l’Ascension et depuis un an, les brumes tuent de plus en plus, la cendre envahit les champs et menace la population de la famine, les Koloss sèment la mort et le désespoir. Un décor de fin de monde que les personnages de ce roman vont tenter coûte que coûte de restaurer peu importe le prix que ça leur coûtera.

Comme pour les deux autres tomes, Brandon Sanderson alterne les points de vue. Nous passons ainsi de Vin à Elend en passant par Sazed, Spectre , TenSoon et Marsh. Il n’y a plus vraiment de personnages principaux ou secondaires, chaque personnage a un rôle important à jouer dans ce jeu d’échec géant. En ce qui me concerne, j’ai adoré chaque point de vue même si la meilleure surprise pour moi fut de voir l’importance grandissante de Spectre. J’aime lorsqu’un auteur considère tous ses personnages d’un point de vue égal et où enlever un seul personnage enlèverait toute cohésion à l’intrigue. Certains auteurs se contentent de camper un ou deux bons personnage principaux entourés de personnages secondaires effacés et remplaçables. Brandon Sanderson fait partie de ceux qui créent des héros là où on ne les attend pas. Mais aussi l’auteur n’oublie pas de faire évoluer ses personnages, de nous faire partager leur angoisse, leur tristesse. Au final, il est impossible de ne pas s’y attacher et de redouter le moment où on devra leur dire adieu.

Contrairement au Puits de l’Ascension où l’intrigue était surtout basé sur des jeux de pouvoirs ou de politique – ce qui pouvait effrayer certains lecteurs, ce troisième tome possède un tel rythme  qu’il est difficile de reposer le livre. Comme je l’ai dit plus haut, la fin est proche et c’est donc un certain pessimiste qui entoure ce livre. Toutefois, aussi chaotique et désespéré que peut être l’Empire, ça serait oublier que l’espoir n’a pas été vaincu.

Enfin, une fois qu’on a terminé cette trilogie, il devient évident que les personnages et les lecteurs ont été manipulés depuis le début et ce pour notre plus grand plaisir.

En conclusion, c’est avec un pincement au cœur que je termine cette trilogie. Comme je l’ai dit sur Livraddict,  c’était « puissant, magistral, émouvant, époustouflant. » Un univers, une magie originale  qui vous transporte, des personnages fort, variés,émouvants et une intrigue qui ne vous lâche pas. Le tout servi par un style simple, sans fioriture mais très efficace.

Pas encore convaincu(e), allez jeter un coup d’oeil ici :

Logo Livraddict

Ah et une dernière info, le premier tome L’Empire Ultime sort chez Le livre de Poche en octobre. Vous n’aurez alors aucune excuse pour ne pas commencer cette trilogie (si c’est pas déjà fait), je dis bien aucune excuse.

Publicités

5 réflexions sur “Brandon Sanderson – Le héros des siècles

  1. Un tome 3 qui m’a vraiment emballée aussi et dont j’ai eu du ma à quitter les personnages. J’ai beaucoup aimé la place accordée aux personnages secondaires. Mon préféré a été TenSoon et je suis ravie d’en avoir appris davantage sur les Kandras.

  2. Pingback: Brandon Sanderson – Fils-des-brumes, tome 3 : Le héros des siècles | Chez Iluze

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s