Gudule – Le club des petites filles mortes

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv60056319.gif

Titre : Le club des petites filles mortes

Auteur : Gudule

Edition : Bragelonne (2008)

Genre : Fantastique, Horreur

Quatrième de couverture :

  Oyez, bonnes gens, le club des petites filles mortes ouvre ses portes. Au menu: sang frais, frissons, peurs bleues et nuits blanches à gogo. Avis aux amateurs ! Car ces gamines, elles en ont, de belles et terribles choses à vous raconter… Des contes modernes, effrayants et bouleversants, où elles se vengent des adultes avec une cruelle innocence. Avec un humour qui arrache le sourire et un style incisif unique en son genre, teinté de poésie et d’émotion. Bienvenue dans l’horreur des contes de fées qui ont mal tourné, au pays des enfances brisées dont les rescapées sont d’autant plus attachantes qu’elles peuvent devenir très, très méchantes…

Mon avis :

Cela faisait un bon bout de temps que j’avais envie de lire ce recueil qui avait tout pour m’attirer. Comment ça, je suis bizarre ?? C’est par un heureux hasard que je me suis laissée tentée par ce livre de Gudule, auteur plutôt prolifique dont je ne connaissais que l’étrange pseudonyme.

Ce recueil regroupe huit romans fantastique parus initialement chez Le fleuve Noir dont un inédit Dancing Lolita.

Dancing Lolita : Le club des petites filles mortes s’ouvre sur un récit d’anticipation, sorte de dystopie où vieux, enfants, faux enfants et vrais vieux se mélangent. Un bon roman mais qui pour ma part  a laissé sa place aux suivants qui m’ont plus marquée.

Entre chien et louve : Dans ce deuxième roman, Gudule aborde le thème de la réincarnation et utilise un procédé de narration assez original puisque le récit est raconté par deux êtres dont l’un est un chien.

Gargouille : Ce troisième roman tranche un peu avec les deux premiers dans la mesure où cette fois-ci, nous sommes bel et bien dans un roman d’épouvante, où les frissons sont derrières chaque pages tournées. L’histoire d’une vengeance consommée 40 ans plus tard.

La petite fille aux araignées : Une étrange histoire de rajeunissement à base de jus d’araignées nourries aux mouches bleues. Pour moi, une histoire très émouvante dont la fin m’a laissée un sentiment de profonde tristesse.

Mon âme est une porcherie : Dans ce roman, très très peu de fantastique, juste le développement d’une psychose qui se terminera mal. Comme dans le roman précédent, je n’ai eu aucun mal à m’attacher à la narratrice et là encore, j’ai été servie côté émotion.

Petite chanson dans la pénombre : Gudule reprend ici le thème de l’âme qui reste prisonnière du lieu de la mort de son ancien hôte. Encore une histoire de vengeance, encore une petite fille attachante et encore une histoire qui prend aux tripes.

La baby sitter : Une maison au fin fond des Parcs des Cévennes, deux jumeaux confiés à une baby-sitter pour une durée de trois jours. Des contes de fées qui vont réveiller le souvenir d’un traumatisme chez la baby-sitter. Ce roman monte en intensité et ne m’a pas épargné. Probablement, l’un de mes préférés de ce recueil … J’ai d’ailleurs choisi de ne pas lire le dernier Repas éternel dont les premières pages me semblaient bien fades …

Il est assez difficile de parler du Club des petites filles mortes sans trop révéler l’intrigue de chacun des romans qui le composent. Pour conclure, c’est une très bonne découverte où le thème de l’enfance prends des tourneurs très sombres, où derrière les minois innocent se cachent de vrais manipulateurs, où l’enfant est brisé dans la vie ou dans la mort et où l’enfance apparait dans le sentiment d’une vie gâchée, d’un mauvais choix. Le club des petites filles mortes est également un livre dérangeant où inceste, viol ou maltraitance ont une place de choix parmi les atrocités subies par les héroïnes de ces romans. Enfin, l’amateur de frissons ou d’estomac noué trouvera aussi son compte. Il s’agit clairement d’une lecture qui ne laisse personne de marbre.

Je pense bien sûr lire la suite de cette anthologie : Les petites filles mortes se ramassent au scalpel mais j’espère le trouver en occasion afin de pouvoir en lire un roman par ci par là.

D’autres avis :

Logo Livraddict

Publicités

6 réflexions sur “Gudule – Le club des petites filles mortes

  1. Je le commence tout juste, je n’ai lu ta critique qu’en diagonale du coup mais j’espère y trouver tout ce que je cherche (et surtout du plaisir à le lire, bien sûr !).
    J’ai déniché le second tome d’occasion sur priceminister pour moins de 10€, tu devrais y faire un tour si ça t’intéresse 🙂

  2. Ah Gudule et ses petites filles, je dois dire que j’ai envie de lire ces livres depuis un moment déjà. Ton avis me donne encore plus envie de les découvrir.

  3. La couverture me fait un peu peur ^^ mais il est dans ma wish list depuis un moment … je pense qu’il va rejoindre rapidement ma PAL, ton billet donne très envie 🙂

  4. Ton avis m’a donné très envie de le lire !!!! Il a l’air super ! et flippant aussi x) (comme dit latite06, rien que la couverture.. ^^)
    Je l’offrirais à ma soeur, c’est pile son genre je suis sûre qu’elle va adorer 😉

  5. Tiens merci de la découverte, il a l’air vraiment horrible (quels étranges personnes que nous sommes xD) je vais essayer de le trouver mais dommage qu’il n’existe pas en poche, Bragelonne ça reste assez cher, je vais aller voir à la biblio. Impossible de ne pas être attiré rien que par le titre ! xD

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s