Gail Carriger – Sans forme

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv73124921.jpg

 Titre VF : Sans forme

  Titre VO : Changeless

  Série : Le protectorat de l’ombrelle, tome 2

 Auteur : Gail Carriger

 Edition : Orbit (2011)

 Genre : Bit-Lit

 Quatrième de  couverture :

Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey. Un jour qu’elle se réveille de sa sieste, s’attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s’en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication… laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n’est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

Mon avis :

Après avoir eu un coup de cœur pour Sans âme, le premier tome de cette série, j’attendais avec impatience la sortie de ce deuxième tome et j’en attendais peut-être trop. En effet, si j’ai passé un assez agréable moment avec ce tome, mon plaisir a été inférieur à celui que j’avais éprouvé pendant Sans âme.

Toutefois, j’ai retrouvé avec joie Alexia, son caractère, ses répliques ainsi que Lord Adelkama dont j’ai adoré les quelques scènes dans lesquelles il apparait. Les surnoms qu’ils donnent à Alexia me font toujours aussi sourire.

Cependant, le charme de Lord Maccon m’a manqué ainsi que ses piques avec Alexia. Bien sûr, ils s’en lancent toujours mais j’ai trouvé ça différent des répliques d’avant leur mariage. Bref, je suis restée un peu insensible à Connall pendant ce tome.

Aussi, je n’ai pas été plus emballée que ça par l’intrigue que j’ai trouvé un peu prévisible par moments. J’avoue aussi que la quantité de descriptions de l’éthérographe que possède Lord Adelkama ou la meute de Kingair m’ont parfois fait perdre le fil de l’histoire parce que je n’ai rien compris au fonctionnement de l’appareil ^^ (d’ailleurs, je ne suis pas sûre de l’exactitude du nom.)

Enfin, j’avais été prévenue que la fin était frustrante et c’est le cas de dire. Mais je n’y adhère pas vraiment. Je ne comprends pas les réactions d’une partie des personnages. Une fin qui pourrait me donner envie de me jeter sur la suite si je n’avais pas attendu pendant une bonne partie du livre que l’action prenne le dessus. Bref, je n’attends pas avec impatience la sortie du 3eme mais je le lirai quand même avec plaisir.

Pour conclure, un deuxième tome que j’ai plus apprécié pour les relations entre Alexia et ses amies ou ses « ennemies » que pour sa relation avec Connall ou l’intrigue.

D’autres avis :

Logo Livraddict

Publicités

4 réflexions sur “Gail Carriger – Sans forme

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s