Eli Esseriam – Apocalypsis, Cavalier Blanc : Alice

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv11777563.jpg

 Titre : Apocalypsis, Cavalier Blanc : Alice

  Série : Apocalypsis, T1

  Auteur : Eli Esseriam

  Edition : Le Matagot (2011)

  Genre : Jeunesse, Fantastique

Quatrième de couverture :

Ils sont quatre adolescents d’apparence ordinaire. Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils ne se ressemblent pas et n’ont, à première vue, rien en commun. Leurs vies vont pourtant s’entremêler d’étranges manières. Chacun va se découvrir un rôle dans ce cataclysme planétaire et apprendre à dominer son pouvoir unique. Ils vont devoir s’unir et sceller le Jugement Dernier. Ils sont les Cavaliers de l’Apocalypse.
Ils devront tuer, mais aussi épargner, maîtriser le sort des Hommes tout en se soumettant à leur propre destin. Seules 144 000 âmes pourront être sauvées. En ferez-vous partie ? Ou serez-vous un de leurs mystérieux opposants, déterminés et prêts à tout pour sauver le Monde ?

Mon avis :

Nombre de thèmes ont été exploités maintes fois dans la littérature fantastiques. Vampires, sorcières, loup-garous, anges … Cependant, celui des quatre cavaliers de l’Apocalypse l’est beaucoup moins et lorsque j’ai entendu parler de cette nouvelle série jeunesse entièrement dédié à ce mythe, j’ai de suite eu très envie de lire ce premier tome.

La narratrice de ce tome s’appelle Alice, a 17 ans et un QI de 164. Ce qui implique aussi que le cerveau d’Alice enregistre, analyse, classe et restitue tout ce qu’il perçoit. Alice est quelqu’un de très rationnel, extrêmement intelligent, froid, méprisant … J’ai tout de suite aimé cette jeune fille. Certes, je fais sûrement partie de ces gens à l’intelligence moyenne qu’elle méprise absolument mais d’un autre côté, je l’ai comprise. A sa place, je ne serais pas différente. Toutefois, il y a des moments où Alice m’a surprise dans le mauvais sens, où je l’ai même détesté. Mais la sympathie et l’attachement que j’éprouvais pour elle ont toujours été plus fort que le reste.

Concernant l’intrigue, celle-ci se concentre sur la découverte que fait Alice sur un don unique qu’elle possède et sur sa condition de cavalier blanc. L’intrigue n’est pas basée sur une succession de retournements de situation mais sur l’évolution d’Alice. Le traitement est différent mais les pages se tournent seule.

Outre le personnage complexe d’Alice qui y est pour beaucoup dans le fait que j’ai adoré ma lecture, Apocalypsis est un livre sombre. La suite s’annonce encore plus désespérée et dure. Normal quand les narrateurs sont destinés à amener l’Apocalypse.

Eli Esseriam signe donc ici un excellent premier tome au style parfois soutenu. Pour ma part, je signe pour la suite qui parait en janvier 2012.

D’autres avis :
Logo Livraddict

Publicités

7 réflexions sur “Eli Esseriam – Apocalypsis, Cavalier Blanc : Alice

  1. J’adore le couverture et le résumé me tente bien.
    Comme tu le dis, la thématique n’est pas courante et un peu d’originalité n’a jamais fait de mal à personne.
    Et maintenant ta chronique enthousiaste !
    Essaierais-tu de me pousser à l’achat ?

  2. Je suis mitigé, j’entends pas obligatoirement que des avis positifs sur ce livre. Ton avis donne envie de le découvrir, peut être je me laisserai tenter.

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s