Eli Esseriam – Apocalypsis T2 : Cavalier Rouge : Edo

Couverture Apocalypsis, tome 2 : Cavalier Rouge : Edo
 Titre : Cavalier Rouge : Edo

Série : Apocalypsis T2

 Auteur : Eli Esseriam

Edition : Nouvel Angle (2012)

Genre : Fantastique, Jeunesse

Quatrième de couverture :

« Je me suis éloigné tranquillement et, dans mon sillage, le ciel continuait de se déchaîner, la terre n’en finissait pas de se lézarder, d’éclater comme un fruit trop mûr. La nuit avait l’air d’un trou béant qui avalait tout.

Je suis remonté sur ma moto et j’aurais pu jurer que, sous sa roue arrière, le bitume crevait. Les flammes couraient derrière moi et embrasaient les vignes, les arbres, les maisons. Pas pour me rattraper et m’allumer. Plutôt pour m’escorter. La traîne de la mariée, la dentelle en moins, les cris et la mort en plus. Après moi, le déluge, comme dirait l’autre. L’autre, en l’occurrence, c’était moi.»

Mon avis

Souvenez-vous, le premier tome de cette nouvelle série fantastique me faisait l’effet d’une excellente surprise et je me hatai de rencontrer le Cavalier Rouge. Alice m’avait beaucoup plu même si j’ai autant aimé que détesté son personnage mais Edo est d’une certaine façon bien différent d’Alice. Au premier abord, Edo nous fait l’effet d’une brute ou plutôt d’un être sanguinaire au sang froid. En passant, Edo n’a jamais eu la vie facile, échappé d’un massacre en Bosnie, il habite avec sa mère, son ivrogne de père et son petit frère dans un taudis. C’est d’ailleurs à partir de l’instant où Edo nous parle de son frère qu’on comprend qu’aussi ultraviolent et dangereux qu’il peut être, Edo n’en reste pas moins une personne capable d’aimer et là, on ne peut que s’attacher à lui. Si sa violence l’amène à tuer des gens pour le plaisir et pour l’argent, l’amour qu’il porte à son frère n’en est pas moins très fort et très sincère. Au final, j’ai perçu Edo comme quelqu’un de passionné. Sans pitié avec ses ennemis, dur avec son entourage mais tellement proche de son frère.

A ceux qui avaient du mal à s’attacher à Alice, vous y arriverez sans problème avec Edo. Il m’a semblé être plus proche du lecteur. Déjà, on notera le fait que l’auteur s’adapte à ses personnages et a laissé tomber le langage soutenu d’Alice pour un parler plus franc, direct et sans fioritures.

Ce 2eme tome se lit aussi vite que le premier. Techniquement, il ne se passe pas grand chose. Les 4 cavaliers ne se sont pas encore retrouvés et la fin du monde n’est pas encore là. Mais comme dans le premier tome, suivre le narrateur, son évolution et la part sombre du livre donne à ce livre un quelque chose qui fait tourner les pages très vite.

Un second tome qui confirme pour moi l’intêret de cette série, je serai là au mois de mai pour la suite.

D’autres avis :

Logo Livraddict

 

En bonus, je vous laisse découvrir une interview très intéressante de l’auteur par Archessia. Pour la lire, c’est ICI.

Publicités

Une réflexion sur “Eli Esseriam – Apocalypsis T2 : Cavalier Rouge : Edo

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s