Jeroime Noirez – Leçons du monde fluctuant

 Titre : Leçons du monde fluctuant

 Auteur : Jerome Noirez

 Edition : J’ai Lu (2010)

 Genre : Fantastique, Science Fiction

tresbonnelecture

 Quatrième de couverture :

Parce qu’il nourrit une passion esthétique – mais néanmoins coupable aux yeux de ses contemporains – pour les toutes jeunes filles, Charles Lutwidge Dodgson, un révérend, photographe amateur et professeur de mathématiques à l’université d’Oxford, est exilé dans les contrées lointaines de Novascholastica, une île étrange en forme de main et deux fois plus grande que l’Angleterre. Dans cette colonie britannique perdue au milieu de l’océan Indien, où les frontières du réel, du rêve et de la mort se confondent et se chevauchent, un véritable pays merveilleux, il ne prendra jamais le pseudonyme de Lewis Carroll, rencontrera des personnages étranges et, toujours, poursuivra le fantôme de son Alice…

Mon avis :

La première fois que j’ai entendu parler de Jeroime Noirez, c’est en apprenant que ses romans Féerie des ténèbres étaient rédités et pour le coup, j’ai trouvé la couverture de la première intégrale très réussie. Bref, ma curiosité est piquée, ne reste plus qu’à l’assouvir.
Pour ma première immersion, j’ai donc choisi Leçons du monde fluctuant ou Et si l’auteur d’Alice au Pays des Merveilles avaient vécu les aventures au lieu de les écrire ?

Leçons du monde fluctuant est donc une uchronie gravitant autour de Charles Lutwidge Dogson. Le Londres de ce XIXeme possède une tour parlementaire qui prend feu tous les matins et bien d’autres mystères.

La première chose qui m’a plu dans ce livre, c’est la richesse de son écriture. Les mots utilisés sont recherchés, je n’en connaissais pas certains et je pense qu’on peut aussi trouver quelques néologismes.

Nous suivons parrallèlement deux personnages qui finiront par se rencontrer. D’un côté, Charles est exilé en Novascholastica, de l’autre Kematia, morte récemment va essayer de trouver son chemin dans l’autre monde et comprendre comment elle a pu mourir.

Charles est timide, perdu mais possède une certaine force de caractère d’une certaine façon. Kematia est un personnage téméraire et très touchant. Notons la présence d’un troisième personnage : Jab Renwick, noir précepteur d’une arrogance forte qui en font un personnage détestable, un véritable salaud et un  personnage très intéressant.

A ces trois personnages, vous pourrez ajouter une multitude de personnages délirants comme un lapin toxicomane, un gnou apprété, un chasseur et son cerf …

Au final, Leçons du monde fluctuant est un très bon hommage à Alice et à son auteur. Que vous ayez aimé ou non les oeuvres de Lewis Carroll, laissez vous transporter pour ce voyage où vie, mort et rêve se mèlent.

Et chapeau pour le tout dernier paragraphe !

Publicités

Une réflexion sur “Jeroime Noirez – Leçons du monde fluctuant

  1. Ce livre est dans ma wish mais j’ai jamais encore sauté le pas pour me laisser tenter à le faire entrer dans ma PAL. Comme je fais à peu près confiance à ton avis et que ta chronique me donne envie je vais peut être le faire enter dans ma PAL prochainement ^^

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s