Julie Kagawa – Les royaumes invisibles : La princesse maudite

  Titre VF : La princess maudite

  Titre VO : The Iron King

  Série : Les royaumes invisibles, T1

  Auteur : Julie Kagawa

  Genre : Fantastique, Young-Adult

  Edition : Darkiss (2011)

tresbonnelecture

Quatrième de couverture :

Ethan a disparu… A la veille de son seizième anniversaire, Meghan découvre qu’on a enlevé son petit frère. Dans le même temps, elle apprend qu’elle est une fille fée, la princesse maudite d’un royaume invisible dont il lui faut franchir la porte si elle veut retrouver Ethan. Prête à tout, Meghan accepte de passer de l’autre côté du miroir au risque de sa vie. Et, sitôt transportée dans la forêt magique, elle voit se dresser en travers de sa route le prince Ash, le plus dangereux des êtres dangereux qui peuplent les royaumes invisibles…

Mon avis :

Avant toute chose, je souhaite faire une petite précision concernant la quatrième de couverture de ce livre et je ne vais spoiler personne avec ça. Ash n’est pas l’ennemi dans ce tome. Pour savoir qui est l’ennemi, il suffit juste de lire le titre VO du livre.

Maintenant que les choses sont claires, je vais pouvoir vous donner mon avis sur ce livre que j’ai beaucoup aimé. Je pense que les légendes celtiques des peuples féeriques me touchent plus que les légendes de vampires, loup-garou … parce que d’une certaine façon, mon enfance a largement été accompagné de fées plutôt que de vampires pour lesquels mon attirance est finalement assez récente alors que mon attrait pour les légendes celtiques est beaucoup plus ancien.

Bref, pour moi, tous romans mettant en scène le Petit Peuple me rappellent les contes de mon enfance, la peur du monstre dans le placard ou sous le lit.

Aux fées Unseelie et au fées Seelie, l’auteur a choisi de rajouter la Cour de Fer. Julie Kagawa nous dit que les fées existent grâce aux rêves des hommes, à leur imagination (et c’est un argument que j’ai plusieurs fois pu lire.). Il est donc tout à fait cohérent qu’avec les progrès de la technologie, les hommes rêvent de machines plus performantes – et dans la logique de la mythologie fée, créaient de nouvelles espèces de fées.

L’occasion de reprendre les mythes est aussi l’occasion de les retrouver en tant que personnage. Ainsi, j’ai adoré le personnage de Puck et j’ai aussi aimé voir Obéron et Mac. Concernant les autres personnages, le plus important est bien entendu celui de Meghan. Cette dernière m’a fait l’effet d’une fille courageuse et déterminée mais parfois têtue ou perdue, ce qui rend son personnage encore plus attachant car malgré son héritage sanguin, Meghan est avant tout une ado de 16 ans.

Quant à Ash, c’est un personnage assez mystérieux au final. A cause de la psychologie particulière des fées et de leur amour des marchés, je n’ai pas encore décidé si c’est un ami ou un ennemi. J’imagine que comme beaucoup de fées, ils tentent de retourner la situation à son avantage. C’est un personnage que j’ai apprécié mais je lui ai quand même préféré Puck.

Au final, j’ai été séduite par La princesse maudite. L’intrigue est rapide même si certains ralentissement dans l’allure sont à noter et chose méritant d’être dite, la romance naissante entre deux personnages ne m’a absolument pas gênée, celle-ci n’arrivant pas comme un cheveu dans la soupe. En bref, une saga que je vais suivre.

D’autres avis :

Logo Livraddict

Publicités

3 réflexions sur “Julie Kagawa – Les royaumes invisibles : La princesse maudite

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s