Michael Grant – Gone

Titre VF/VO : Gone

Série : Gone, tome 1

Auteur : Michael Grant

Edition : Pocket (2009)

Genre : Science Fiction, YA

tresbonnelecture

Quatrième de couverture :

Imaginez. En plein cours d’histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup… plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu’il n’y a plus aucun adulte. Comme s’ils s’étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser.Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d’euphorie, les enfants doivent maintenant s’organiser pour survivre. Qui va s’occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l’un des responsables de l’organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d’autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres.

Mon avis :

Depuis le temps que le premier tome de la série Gone trainait dans ma PAL, j’ai enfin eu l’opportunité de le lire et on peut dire que j’en aurais fait (presque )qu’une bouffée. Ce premier tome comporte des défauts comme beaucoup de débuts de séries mais l’envie de continuer est bien là. Afin de finir sur une note positive, je vais d’abord commencer par les trucs qui m’ont peu chiffonnée.

Premièrement, j’ai trouvé que les personnages étaient un peu  manichéens. Pour le moment, on a les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. Bien sûr, chaque personnage a ses faiblesses mais Sam (un gentil) a surtout des faiblesses de gentils (du style ne pas vouloir blesser le méchant qui lui veut te blesser ou de tuer ^^ parce que c’est pas bien ou que ça fera disparaitre un peu de ton innocence). J’imagine que la personnalité des différents protagonistes va se diversifier et se complexifier dans les prochains tomes mais pour le moment, ça reste un peu caricatural.

La deuxième chose qui m’a fait un peu tiquée, c’est l’aspect série B de certains trucs comme les coyotes mutants qui veulent tuer tous les humains. Je vous avoue que j’ai du mal avec les animaux parlant, quand je les imagine dans ma tête, ça ne le fait pas du tout. 😀
Du coup, ça crée un décalage avec le reste qui ne va pas trop avec le reste.

Enfin, la dernière ou plutôt la première chose qui m’a étonnée (mais ce n’est pas à proprement parlé un défaut ^^) c’est l’âge des protagonistes qui ont tous au moins 15 ans. Perso, j’ai connu très peu de  jeunes de cet âge là qui serait capable d’autant de maturité ou de cruauté. En même temps, on dit que les pires situations font ressentir le meilleur ou/et le pire de nous. Mais d’un autre côté, la disparition des adultes n’est qu’un pretexte pour certains personnages d’épanouir leur personnalité déjà très particulière. Par moment, c’est donc peu crédible et cette différence entre l’âge et les actions m’amènent sur le premier des points positifs.

Pour du jeunesse ou du Young Adult, c’est assez sombre et dur, les morts et les souffrants et la folie faisant partie de l’histoire. Ensuite, Gone est le genre de livres que l’on lit avec une multitude de questions en tête : quel est la cause de la disparition de plus de 15 ans, d’où viennent ces super pouvoirs, etc … Aussi, on n’a pas le temps de s’ennuyer. La disparition des « adultes » commence à la première page et il y a un compte à rebours. C’est pratique les comptes à rebours, ça évite aux personnages de faire des trucs chiants pour nous, lecteurs. Cela dit, personne n’est parfait.

En ce qui concerne les personnages, l’auteur nous promène d’un point de vue à l’autre. C’est intéressant et permet d’avoir une vue d’ensemble. Parmi les personnages qui m’intriguent le plus, il y a Lana et Caine (ben oui, j’aime les anti-héros). Le personnage de Drake est aussi intéressant dans la mesure où c’est un vrai psychopathe et je suis curieuse de savoir comment il en est arrivé là. Quant à Sam, il m’a paru sympathique, intègre mais j’ai trouvé qu’il acceptait un peu trop facilement son rôle de chef.

Pour conclure, Gone est un premier tome assez prometteur. Pour l’instant, le jeu des personnages réside  beaucoup dans le shéma « méchants VS gentils » mais la dureté de l’histoire contrebalance cet aspect. C’est également un roman qui se lit très vite, parfait donc pour se détendre sans toutefois lire des Martine ou des Oui-Oui. 😀

D’autres avis :
Logo Livraddict

Publicités

2 réflexions sur “Michael Grant – Gone

  1. Si tu as trouvé ce tome sombre et violent, attend d’avancer dans la suite, tu risques d’être très surprise 😛 (mais tu auras aussi les réponses petit à petit à toutes tes questions 🙂 )

  2. J’avoue que j’ai envie depuis un moment de me lancer dans cette série mais j’avais justement peur de ce côté manichéen mais aussi finalement que l’auteur, pour toucher le public jeune, soit trop gentil. Finalement ton avis me rassure un peu et peut être que je me laisserai tenter par ce premier tome pour me faire un avis.

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s