Lia Habel – New Victoria

 

 Titre VF : New Victoria

 Titre VO : Dearly Departed

 Auteur : Lia Habel

 Série : New Victoria, T1

 Genre : Fantastique, Steampunk

 Editeur : Bragelonne (2012)

tresbonnelecture

 Quatrième de couverture :

2195. Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts.

Mon avis :

J’ai lu ce livre dans le cadre de la 3eme édition du challenge LDPA de Livraddict qui consiste à lire au moins un des trois livres de votre PAL que votre binôme aura sélectionné pour vous. En ce qui me concerne, Salsera15 avait choisi pour moi Pure de Julianna Baggott (lu mais non chroniqué et très bon au passage), Sauvage de Christopher Golden et New Victoria de Lia Habel. C’est ce dernier que j’ai choisi pour ce challenge et j’ai bien fait car j’ai fait une très bonne découverte !

A mon gout, le gros point positif de ce roman est son univers. Imaginez un futur dans un monde dévasté par la guerre, où les dirigeants ont choisi la période victorienne comme modèle de société et de pensée, de mode, imaginez un futur où les hautes technologies font partie du quotidien, où tablettes tactiles et hologrammes, etc … font partie du quotidien et enfin rajoutez une situation politique plus qu’instable sur les frontières et des zombies. Parlons-en de ces derniers, on peut les classer en deux catégories. D’un côté, les zombies classiques, ceux qu’on a l’habitude de croiser dans les films et de l’autre côté, des zombies qui ont gardé des souvenirs de leur vie passée, leur conscience et qui grâce à la science ne se décompose pas aussi vite qu’ils le devraient. Bram Griswold est un de ces zombies et contrairement à Nora qui n’était pas dans la tête de Bram à certains moments, j’ai trouvé ce personnage très sympathique dès le début. Par contre, contrairement à ce que sous-entend la quatrième de couverture, je n’ai jamais considéré Bram comme un mâle potentiel. La science du Docteur Samedi ralentit peut-être la décomposition mais ne l’annule pas sur le moyen et long terme et je ne suis pas très portée sur les cadavres ambulants même bien pensants et très sympa. ^^

Côté personnages, il y a aussi bien évidemment Nora. J’avoue que cette dernière m’a fait une bonne impression au début mais sur la suite, la tendance s’est inversé et j’ai fini par plus apprécier sa meilleure amie Pamela que je trouvais fade au début. D’ailleurs, ce sont plus les chapitres du point de vue de Pamela qui m’ont plus intéressée. Ceux de Nora ou de Bram étant sujet à de plus nombreuses longueurs dû au fait qu’ils sont une grande partie de l’intrigue dans un bâtiment protégé de l’extérieur. Cependant, même si certaines longueurs sont à déplorer tout au long du livre, tout s’accélère avant la fin du roman.

En conclusion, New Victoria est un très bon roman dont l’univers est très original et intéressant. De plus, les différents points de vue des personnages permettent de mieux suivre l’évolution intéressante des personnages. Et un livre de plus qui confirme que j’aime les zombies dans la littéraire ! 😀

Publicités

6 réflexions sur “Lia Habel – New Victoria

  1. il m’a toujours tenté ce roman ! et ton avis me dis que oui je devrais peut-être le découvrir ^^ Pour Savage de christopher Golden perso j’ai été déçue donc si tu le lis, j’ai hâte de voir ce que tu en penseras ^^

  2. Il a l’air intéressant, c’est clair, surtout avec le mélange d’époque victorienne et de technologie. Je n’ai jamais lu de romans avec des zombies, ce serait peut-être l’occasion de se lancer!

  3. La première fois que j’ai vu ce livre j’ai failli me laisser tenter, puis j’ai vu la couverture Castelmore et je me suis rendu compte que le spitch changeait entre steampunk chez Brage et Love Story chez Castelmore. J’ai donc laissé tomber et je suis pas sûr de me laisser tenter. A voir avec le temps 🙂

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s