Eli Esseriam – Apocalypsis T5 : Oméga

Quatrième de couverture :

L’Oméga. La fin. L’Apocalypse. Alice, Edo, Maximilian et Elias doivent enfin affronter leur destin, ensemble. Tandis que l’heure du choix approche, les quatre Cavaliers sont pris dans un tourbillon de révélations qui mettra à mal toutes leurs convictions. Que sont les ténèbres, quelle est la lumière ? Ils devront cependant oublier leurs doutes, car leur mission est simple : détruire l’humanité, et n’épargner que 144.000 âmes. En seront-ils capables ?

Mon avis  :

boftresmitige

Ayant terminé cette lecture il y a presque deux semaines, cet avis sera assez rapide à faire. D’ailleurs, vous avez sûrement remarqué l’expression du diablotin juste au dessus. Après 4 tomes très bon voire excellents qui m’avait fait placer cette série dans les meilleures lectures de 2012, on finit par un raté à mon goût.

Dans les quatre tomes précédents, nous découvrions chacun des quatres cavaliers de l’Apocalypse : Alice, Edo, Max et Elias. Nous avions appris à les connaitre, à s’attacher à eux, à découvrir en même temps qu’eux leur pouvoirs, leurs doutes, leurs forces et faiblesses et c’était très bien. C’est donc en toute logique que pour ce cinquième tome, je m’attendais à l’Apocalypse, celle dont on nous parle depuis le début, la raison d’être des Cavaliers et c’est là que ce cinquième tome me fait l’effet d’un soufflé au fromage qui se dégonfle à peine sorti du four.

Au lieu de mener à bien l’Apocalyse, l’auteur s’attarde encore sur les émotions, pensées des personnages et s’intéresse aussi à des personnages secondaires. Il faut d’ailleurs être concentré parce qu’au départ, on ne sait pas qui parle et c’est grâce à des indices, que l’on trouve (ou pas) qui est le narrateur de tel chapitre. Je vous avoue que j’ai une mémoire de poisson rouge, que je ne prends pas de notes et que certains personnages évoqués ne me disaient rien de plus qu’un nom.

Je m’attendais à un peu d’action pour ce tome et tout ce qu’on a c’est de l’introspection. J’ai rien contre mais que diable, il y a du boulot à faire !! Au final, j’ai même pas fini ce livre. J’ai lu en diagonale les 30-40 dernières pages et je l’ai finalement lâché de dépit 10 pages avant la fin. Non, vous ne rêvez pas, je me suis sentie tellement déçue qu’il ne m’intéressait pas de connaitre la fin.

En bref, avec ce cinquième et dernier tome, l’auteur fait le choix de surprendre le lecteur, de passer par là où il ne s’y attends pas et si j’aime être surprise, ça n’a pas été le cas de ce dernier tome. J’ai eu un peu le même sentiment que l’on peut avoir quand on voit une bande annonce géniale, des images prometteuses, des interviews intéressantes pour avoir au final, un film qui n’a rien à avoir avec tout ce qu’on attendait.

Toutefois, je ne vous déconseillerai pas la lecture de cette série. Je le redis encore : les quatre autres tomes sont excellents et si j’ai pu voir que ce dernier tome en avait déçus plusieurs, d’autres ont aimé.

 

D’autres avis :
Logo Livraddict

Publicités

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s