Anne Bishop – Les joyaux noirs T1 :Fille du sang

Quatrième de couverture :

Il y a sept cents ans, une Veuve Noire a vu une prophétie prendre vie dans sa toile de songes. Désormais, le Sombre Royaume se prépare à l’arrivée de sa Reine, la sorcière qui détiendra un pouvoir plus grand que celui du Sire d’Enfer lui-même. Mais, celle-ci est encore jeune, influençable et vulnérable face à ceux qui voudraient la pervertir. Or, quiconque la tient sous sa coupe contrôle la Ténèbre. Trois hommes, des ennemis jurés, le savent. Et ils connaissent la puissance que recèlent les yeux bleus de cette enfant innocente.
Ainsi commence un impitoyable jeu d’intrigues, de magie et de trahisons, dans lequel la haine et l’amour sont les armes… et dont le trophée est bien plus redoutable que tous l’imaginent.

Mon avis :

tresbonnelecture

Encore une fois, le Chapelier Fou a fait un bon choix dans ma PAL. Même si j’ai mis plus d’une semaine pour terminer ce livre, j’ai beaucoup aimé ce premier tome. Si vous avez lu la quatrième de couverture, qui ne spoile pas, vous avez remarqué les termes de « veuve noire », « toile de songe », « Sire d’Enfer » et « Ténèbres ». C’est la première chose qui frappe en lisant ce livre : l’univers ou plutôt les univers crées sont assez denses et la magie assez difficile à appréhender.

L’intrigue se déroule donc entre trois univers. Il y a Terreille qui correspond à peu près à notre monde à nous, Enfer et le royaume de Kaelir, si j’ai bien compris est une sorte de royaume imaginaire. Les premiers chapitres peuvent être difficile à la lecture car l’auteur nous largue dans ces univers sans vraiment les avoir expliqués, il faut donc s’accrocher. Quant à la magie, elle est très complexe, je n’ai malheureusement pas pu identifier son fonctionnement. Ce sont les Joyaux qui donnent du pouvoir, plus le Joyau est sombre, plus son porteur a du pouvoir. Les joyaux permettent au membre du Lignage de se déplacer d’un endroit à un autre en quelques secondes, de faire apparaître et disparaitre des objets ou encore de plonger dans le Moi.

La Société dépeinte dans ce premier tome est très différente de ce qu’on a l’habitude de voir dans les romans de fantasy et même dans la réalité puisque c’est avant tout une société où les femmes détiennent le pouvoir et où les hommes sont avant tout là pour les servir. En tant que femme, l’idée m’a d’abord séduite mais au final, je suis pour l’égalité des sexes et non pour la dominance d’un sexe sur l’autre.

Dans ce premier tome, nous découvrons donc l’univers de l’auteur et les différents personnages à travers leur points de vue. Nous suivons donc Sathan, Sire d’Enfer, Daimon Sadi dit la Catin d’Hyall ou encore Onirie, une sorcière et à travers leurs yeux, nous apprenons à connaitre Janaelle, qui est cette Reine qu’une Veuve Noire a prédit l’arrivée 700 ans plus tôt. Cependant, au début de l’histoire, Jaenelle n’a que 7 ans et personne n’est au courant de sa nature.

Fille du Sang est un peu un tome d’introduction car il y a très peu d’actions et l’auteur pense d’abord à développer ses personnages et leur relations. Par moment, j’étais un peu gênée du manque d’action mais une fois que les noms des personnages ont été acquis, j’ai pu me concentrer sur leurs personnalités et c’est là que j’ai vraiment aimé ma lecture. J’ai beaucoup aimé le personnage de Sathan qui m’a fait bonne impression dès le départ. Ce dernier remplit le rôle du mentor bienveillant et soucieux. En ce qui concerne Daimon, il ne m’a pas plu dès le départ mais c’est petit à petit que ce dernier m’a totalement séduite et j’ai beaucoup aimé la complicité et la tendresse de sa relation avec Jaenelle.

Si les personnages et leur interactions ont été pour moi le gros point positif de l’histoire, il y a quand même quelques choses qui m’ont gênées. Premièrement, j’ai trouvé que l’auteur ne nous donnait pas assez d’informations pour comprendre le fonctionnement de la magie. La dernière chose rejoint la dominance des femmes dans la société. Si au tout départ, je n’ai pas trop apprécié Daimon, c’est parce qu’il semble détester les femmes et au final, on ne peut que le comprendre et détester ses femmes avec lui car Daimon n’est rien de moins qu’un esclave sexuel, or homme ou femme, ça ne change rien, je n’aime pas cette idée. J’ai aussi été gênée par le fait qu’une mère demande à son fils de la satisfaire. Je ne suis pas prude, mais l’inceste fait partie des choses qui me dégoutent. Bref, on a peut-être une société où les femmes dominent mais si elles le font, c’est parce que les hommes sont considérés comme des instruments pour arriver au pouvoir ou pour atteindre l’orgasme. L’idée où pour une fois, la tendance est inversée plait au début mais au final, comme Daimon, j’ai eu envie de repeindre les murs de la chambre de ses femmes (pas toutes, hein) avec leur sang et cervelle ! ^^

Au final, Fille du Sang annonce une trilogie prometteuse. L’univers est assez sombre et violent, la magie complexe et les personnages tous différents sont très attachants. Une très bonne lecture en ce qui me concerne.

Bilan de septembre 2012 + Le choix du chapelier fou d'octobre (sagas et PAL)

 

D’autres avis :
Logo Livraddict

Publicités

3 réflexions sur “Anne Bishop – Les joyaux noirs T1 :Fille du sang

  1. Il continue de me tenter après avoir lu ton avis, même si je ne le lirai pas après un roman du même genre du coup ! Plutôt entre deux romances légères vu qu’il a l’air bien complexe comme j’aime ^^

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s