Daniel Keyes – Des fleurs pour Algernon

Quatrième de couverture :

Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l’intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l’assistance de la psychologue Alice Kinnian, d’appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d’esprit employé dans une boulangerie. C’est bientôt l’extraordinaire éveil de l’intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l’amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jours les facultés supérieures d’Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d’un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l’état de bête …

Mon avis :

tresbonnelecture

Après avoir fini ce livre, j’ai lu quelques avis et j’ai pu voir que beaucoup de personnes conseillent ce livre aux gens qui voudraient essayer la science-fiction. Je me rends compte que si j’aime bien la SF, j’ai beaucoup de lacunes pour définir le genre puisque je n’aurais pas imaginé que Des fleurs pour Algernon soit de la SF. Mais apparemment, SF ne signifie pas forcément présence du futur, de machines, d’espaces, etc … Bref, j’aime quand un genre littéraire a encore plus de possibilité que je n’imaginais.

Pour revenir à l’histoire, les premières pages peuvent désarçonner le lecteur qui débarque. En effet, l’histoire est racontée du point de vue de Charlie sous la forme de comptes-rendus. Si les premiers compte-rendus sont remplis de fautes de grammaire, d’orthographe et ont un style enfantin, le style des suivants évoluent aussi. Plus l’intelligence de Charlie s’accroit, plus le vocabulaire des compte-rendus est recherchés. J’ai beaucoup aimé ce choix de l’auteur puisque l’on ressent et constate beaucoup mieux l’évolution de Charlie que si le narrateur avait été un chirurgien, par exemple.

Je me suis immédiatement attachée à Charlie, je l’ai trouvé d’une certaine façon pur et innocent dans ces premiers compte-rendus où tout ce qu’il souhaite, c’est devenir un teligent pour avoir pleins d’amis. Je me suis aussi senti triste pour lui quand il commence à voir les choses sous un nouveau jour, à comprendre certaines choses et j’ai même eu une sorte d’admiration pour lui quand il découvre que son état ne sera pas définitif.

Au final, Des fleurs pour Algernon est une très bonne surprise. Je connaissais le livre de nom mais j’avais lu peu d’avis. Certains compte-rendus peuvent être assez difficiles à comprendre pour nous, personne dôtées d’un QI dans la norme et derrière, le portrait de l’homme de Charlie, on sent que l’auteur soulève beaucoup de questions : qu’est-ce que l’intelligence ? en quoi cette dernière nous permet d’appréhender le monde qui nous entoure ? simplet ou surdoué (vaut-il mieux ignorer et être heureux et voir et ne pas aimer tout ce qu’on voit ?, que vaut un QI élevé si le QE (quotient émotionnel) est bas ? Etc …

Publicités

10 réflexions sur “Daniel Keyes – Des fleurs pour Algernon

  1. Un livre qui m’intéresse beaucoup ! Je l’ai dans ma pal, j’ai hâte d’être dans le bon état d’esprit et de me lancer 🙂

    • C’est vrai qu’il ne se déroule pas dans un futur lointain, qu’il n’y a pas de vaisseaux spatiaux, que ce n’est pas une dystopie mais à ce que j’ai compris, le fait qu’il y ait une opération chirurgicale qui améliore l’intelligence, fait de ce livre, un roman de science fiction. 🙂

  2. J’ai beaucoup aimé également ! C’est vrai que les premiers compte-rendus sont un peu déroutants, mais on s’y fait assez vite ; ça me donne envie de le relire, tout ça !

  3. J’ai aimé ce livre aussi. Même si j’ai trouvé quelques trucs faux dans le livre.
    Sinon, si ça intéresse, j’ai écrit une analyse du livre http://helran.fr/lecture/book/des-fleurs-pour-algernon/
    En fait, j’ai l’impression que beaucoup de gens oublie de rappeler que le passage retardé – intelligent se fait en quelques jours et non en tout une vie comme l’on passe de enfant de 5 ans à adulte. Donc c’est surtout ça, je pense, qui cause le problème de Charly et de son intégration.

    • Je suis d’accord avec toi dans ce que tu dis dans ton commentaire. C’est vrai que Charlie acquiert énormément de connaissances en très peu de temps mais s’il finit par parler 20 langues, à écrire dans des magazines scientifiques, etc … Reste qu’il n’a pas le temps d’apprendre comment fonctionnent les relations avec autrui et ce qu’on n’apprends pas dans les livres. 🙂

  4. Je l’ai lu il y a très longtemps et j’avais vraiment beaucoup aimé. J’avais trouvé l’histoire très triste. Il faudrait que je la relise d’ailleurs.

  5. Un classique de la SF qui mérite au moins d’être découvert pour se faire son avis. Contentn qu’au final ce livre fut une bonne surprise pour toi 🙂

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s