Rick Yancey – La 5ème vague

 

Quatrième de couverture :

1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive…
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

 

Mon avis :

tresbonnelecture

Pour tout passionné de littérature, il y a ce moment délicat entre la fin d’une lecture et le début d’une autre, ce moment où vous ne savez pas quel livre lire parmi votre cinquantaine, centaine(s) de choix, parce que vous hésitez entre un polar, un roman historique, un livre jeunesse, de la SF et parfois, un livre vous attire comme ça. C’est comme ça que je me suis retrouvé à lire La 5ème vague qui m’a attiré par sa couverture et sa tranche aux reflets dorés et j’étais aussi curieuse de découvrir cette histoire d’invasions d’ET parce qu’à part quelques films, je ne pense pas avoir déjà lu un livre mettant en scène ces créatures.

Dès le départ, l’auteur joue avec les légendes. Quand on parle d’ETs, on pense souvent à des petits hommes verts, à des rencontres, à des messages envoyés de la Terre jusqu’au vaisseaux. Cassie nous raconte que rien ne s’est pensé comme les Hommes le pensaient, que ces Autres n’ont donné aucun indice de leur intention, elle nous raconte que jusqu’à la 1ère Vague, personne ne savait vraiment   ce qui allait se passer. Lorsque que Cassie nous raconte ce qui s’est passé avant la 1ère Vague, j’ai ressenti un sentiment de malaise à imaginer cette immense ravitailleur dans le ciel, à ressentir du poids en réponse à son silence et à son ombre.

Lorsque le roman commence, quatre vagues ont eu lieu et 7 milliards de personnes  ont trouvé la mort, c’est donc dans un monde post-apocalyptique que l’auteur plante son décor, un monde où la survie passe par soi-même, où la paranoïa est obligatoire, un monde où les cadavres sont empilés sur des bûchers funéraires. Dans la première partie, nous rencontrons la jeune Cassie, jeune survivante. A ce moment là, l’auteur alterne entre le passé et le présent pour nous permettre de comprendre comment les choses en sont arrivés là. Dès la deuxième partie, l’auteur met en scène un autre narrateur. Hormis deux narrateurs principaux, on peut en ajouter deux autres. Comme vous le savez déjà, j’aime beaucoup ce procédé de narration qui permet d’avoir une vision plus large de l’histoire, en étant à plusieurs endroits à la fois. J’ai juste tiqué sur la partie du point du vue du petit frère à Sammy, la narration et les choix des mots ne m’ont pas paru naturels pour un enfant de 5 ans.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé celui de Cassie. C’est une jeune fille qui a souffert et qui sait comment la survie marche, ce n’est pas une jeune donzelle en détresse mais ce n’est pas non plus une super warrior. Quant au personnage d’Evan, on peut le qualifier de mystérieux … Je n’ai pas vraiment accroché à ce personnage (sûrement sa manie d’espionner Cassie …) et je dois dire que la romance entre lui et Cassie est un des points négatifs de cette histoire. Il y a une autre romance entre deux autres personnages mais elle m’a semblé moins gnan-gnan que celle de Cassie et d’Evan. Heureusement pour le reste de l’histoire, ces deux romances ne prennent pas le dessus sur l’intrigue. Je suis aussi ravie qu’on ait échappé au triangle amoureux ! La quatrième de couverture ne mentionne que Cassie et il serait logique de croire que c’est l’héroïne alors que ce n’est pas tout à fait le cas. Les autres personnages disposent chacun d’une certaine personnalité et n’ont pas été rajoutés pour accompagner Cassie.

Difficile d’en dire plus  sans spoiler mais j’ai passé un très bon moment avec ce livre. Cette histoire de 5ème vague est très bien pensée et ces ETs sont vraiment très perfides et intelligent . De plus avec l’alternance des points de vue, c’est un livre qui se lit assez vite. On pourrait juste regretter un léger manichéisme dans l’histoire. Spoiler !!! Hormis Evan qui est un Silencieux du côté des humains (en tout cas, jusqu’à maintenant), il n’y a pas d’humains non infestés et non endoctrinés qui soient du côté des ETs. C’est vrai que ça serait bizarre vu que leur but est d’exterminer la race humaine mais on pourrait très bien imaginer un humain dupé. Fin du spoiler

Au final, c’est un livre que je conseille. On peut voir sur la quatrième de couverture, que ce livre va être adapté au cinéma et c’est une très bonne idée car ça pourrait donner quelque chose de très sympa à condition de ne pas édulcorer le tout.

D’autres avis :

Logo Livraddict

Publicités

Une réflexion sur “Rick Yancey – La 5ème vague

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s