Morgane Caussarieu – Dans les veines

Quatrième de couverture : 

La canicule enflamme les nuits bordelaises. Une bande de camés dévaste un supermarché. Et     tandis que l’on repêche des cadavres exsangues dans la Garonne, des filles perdues poussent leur dernier soupir sur le son du Bathory, nouveau repaire de la faune nocturne. Chargé d’enquêter sur ces événements, le lieutenant Baron suit la trace de tueurs dégénérés avides de sexe, de drogue et de rock’n’roll, bien décidés à saigner la cité girondine.
Vampires… Le mot, absurde, échauffe les esprits, sans que personne n’ose encore le prononcer. Et alors que l’investigation piétine, Lily, la propre fille de Baron, s’entiche de l’inquiétant Damian, pensant trouver dans cette passion toxique un remède à son mal-être.

Mon avis :

tresbonnelecture

La phrase en quatrième de couverture « Les gentils vampires, ça n’existent pas » annonce de suite le ton du roman. Dans les veines ne sera pas comme tous ces romans d’urban-fantasy peuplés de gentils vampires ou de vampire pas-si-méchant-une-fois-qu’on-les-connait et si histoire d’amour il y a, elle ne fera pas partie de celles qui donnent des papillons dans le ventre. D’ailleurs, ça commence bien puisque dès le tout premier chapitre, une femme jette le cadavre d’un bébé dans une poubelle. Morgane Caussarieu prend le parti de dépeindre les vampires comme des tueurs assoiffés de sang et leur sort n’est guère enviable. Vivre pour l’éternité pour avoir toujours soif sans profiter des siècles que l’on traverse ? Mouais, très peu pour moi. ^^

Paradoxalement, j’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai lu assez vite. J’ai mis « paradoxalement » parce que ce livre est malsain voire crade. Vous l’aurez compris, les vampires ne sont pas des saints et même ce Damian qui semble être attachée à Lily et encore moins l’enfant-vampire Gabriel, le pire de tous. Toutefois, on est loin des méchants vampires et gentils humains. Entre inceste, scènes de sexe où la douleur, le plaisir, le sang, le sperme et autre sécrétions naturelles se mélangent, l’auteur n’épargne pas le lecteur et ce livre est à déconseiller pour les âmes sensibles. Pour ceux qui connaissent, on pourra même retrouver une ressemblance avec Âmes perdues de Poppy Z.Brite où la scène underground et ses adeptes paumés (pas tous hein ! :D) sont tout autant un terrain de chasse pour les vampires qu’un moyen pour critiquer la société.

Au niveau des personnages, le seul qui attire la sympathie est peut-être celui de Lily même si plus l’intrigue avançait, plus je me disais qu’elle n’était pas plus gentille que d’autres. Au final, les personnages qui ont eu ma sympathie sont celui de Brune et de Fleur. Bien sûr, il y a aussi les personnages qui déçoivent. Spoiler ! Comme Damian ou encore comme le père de Lily. Dès qu’on le rencontre, il a l’air plutôt bien ce flic mais quand on comprend qu’il abuse de sa fille depuis des années, difficile d’avoir la moindre sympathie pour lui. Toutefois, je trouve que le sort qui lui est réservé à la fin est très horrible.Fin du spoiler.

Enfin, un dernier mot pour la plume de l’auteur que j’ai trouvé efficace, percutant et assez visuel puisque je n’ai eu aucun mal à me représenter toutes les scènes « choquantes » du livre ! 😀

Pour conclure, Dans les veines est un très bon roman vampirique sans temps mort qui nous rappelle que le vampire est un monstre légendaire à l’origine, qui nous montre également que notre société n’a pas besoin de vampires ou autres monstres légendaires pour avoir ses propres monstres. Le deuxième roman de l’auteur Je suis ton ombre parait le 5 juin et c’est avec plaisir que je suivrai cette nouvelle publication.

D’autres avis :

Logo Livraddict

Publicités

5 réflexions sur “Morgane Caussarieu – Dans les veines

  1. Pingback: Critiques presse de Dans les veines | Les gentils vampires n'existent pas

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s