Francesca Zappia – Je t’ai rêvé

Quatrième de couverture :

La folie est son quotidien, rien ne la préparait à être  » normale « .
– On joue au jeu des vingt questions ?
– OK , mais c’est moi qui les pose cette fois.
– Ça marche.
– Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
Il esquisse un sourire et répond :
– Ne m’insulte pas.
– Est-ce que tu es vivant ?
– Oui.
– Tu habites ici ?
– Oui.
– Je te connais ?
– Oui.
– Est-ce que je t’ai rêvé ?

 

Mon avis :

tresbonnelecture

Plus que la phrase d’accroche de John Green, c’est surtout le thème de ce roman qui m’a attirée ainsi que les couleurs de sa couverture que je trouve très douces et apaisantes.

L’héroïne de Je t’ai rêvé, Alexandra ou Alex (on a le même prénom \o/ mais ses parents l’ont appelé comme ça en l’honneur d’Alexandre Le Grand, ma mère, elle, pensait plus à Alexandra David Néel 😛 ) est atteinte de schizophrénie paranoïaque depuis plusieurs années et bien qu’elle prenne un traitement, celui-ci n’est pas efficace à 100 % mais permet juste d’atténuer les conséquences de sa maladie. Je ne connais pas suffisamment la maladie d’Alex alors je ne pourrais pas vraiment avoir un avis éclairé  sur la question mais j’ai beaucoup aimé que l’auteure ne parte pas dans le cliché qui amène à croire que les personnes schizophrènes sont plusieurs dans leur tête. Dans le cas d’Alex (car cette maladie comme beaucoup d’autres n’a pas une seule forme) sa maladie se traduit surtout par des hallucinations principalement visuelles même si elle a aussi une petite voix dans sa tête qui lui parle parfois. Pour s’aider à distinguer ses hallucinations de la réalité, elle prends des clichés de sa vie quotidienne entre autres et compte beaucoup sur sa petite sœur Charlie et une boule magique n°8.

Avec la narration à la première personne, l’auteur nous plonge directement dans la tête d’Alex. Bien évidemment, l’expérience est déroutante, qu’est ce qui est vrai, qu’est-ce qui ne l’est pas ? Bien sûr, il y a des choses qui nous semblent évidentes pour nous lecteurs mais d’autres le sont moins et qui nous amène des pages après à nous dire « comment ça, ça aussi, c’était une hallucination ? et pas ça ? « . Certains lecteurs n’apprécieront peut-être pas d’être aussi dérouté, de ne pas avoir de certitudes de qui est et de ce qui n’est pas. Pour ma part, même si je me suis parfois sentie perdue, je suis rentrée très vite dans l’histoire quitte à me perdre. Nous perdre dans l’esprit d’Alex, l’auteure le fait mais par chance, elle ne nous perd pas dans son intrigue. Du moins pas avant la deuxième partie.

A mon avis, l’histoire autour de la maladie d’Alex, de sa vie quotidienne aurait suffi à faire de ce livre un excellent livre mais malheureusement, l’auteur part dans une enquête autour du proviseur du lycée que fréquente les personnages et cette enquête devient trop importante dans la deuxième partie du livre et part même dans du n’importe quoi. C’est vraiment dommage car je trouve qu’elle ternit l’ensemble du livre. Toutefois, la deuxième partie n’est pas à oublier, l’enquête y prends trop de place certes, mais d’autres surprises sont à découvrir.

Les personnages quant à eux sont très attachants. J’ai beaucoup apprécié Alex et son humour mais j’ai eu plus de mal au début avec Miles mais au final, j’ai beaucoup apprécié leur relation et leur jeu du chat et de la souris. Tucker est un personnage que j’ai bien aimé aussi.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé Je t’ai rêvé qui traite assez bien d’un sujet difficile peu présent dans la littérature YA  sans tomber dans les clichés faciles mais je l’aurais encore plus apprécié si l’auteure avait oublié son enquête ou lui avait consacré une trentaine de pages plutôt que d’en faire une intrigue secondaire.

D’autres avis :

Logo Livraddict

D’ailleurs, si vous avez déjà lu de bons livres en YA ou non sur la schizophrénie ou plus généralement sur les maladies mentales ou les troubles psychiques, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires. 🙂

Advertisements

2 réflexions sur “Francesca Zappia – Je t’ai rêvé

    • Perso, j’ai emprunté mon exemplaire. J’espère que ta médiathèque possède un exemplaire. Mais pour ce qui est de la sortie en poche, je ne compterais pas dessus, j’ai pas l’impression que ça soit une priorité chez R de sortir les livres en poche. En tout cas, je n’en ai vu aucun qui le soit.

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s