Sabaa Tahir – Une braise sous la cendre

 

Veuillez me pardonner pour cette absence, j’étais partie pour aller sur Mars mais je me suis rendue compte que je n’aurais pas assez de carburant alors j’ai fait demi-tour.  Je ne sais pas si je vais retenter de partir alors je ne peux pas vous garantir que cette chronique sera suivie d’autres surtout que mon rythme de lecture est plus lent qu’auparavant. ou plutôt à tendance à varier. Du genre où je peux lire 200 pages en une journée et terminer un livre de 500 pages en 3 jours et ensuite rester une semaine sur un livre de 200 pages.

Avant de commencer, je vous préviens que j’ai changé les images d’appréciations, je vous invite donc à aller sur cette page pour savoir à quoi correspond chaque gif. 🙂

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai. »

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

 

Mon avis :

Quelque part entre tres-sympa et  giphy

Ce livre, je l’avais repéré depuis un moment avec tout le bien que ses lecteurs disaient de lui et j’ai enfin eu la chance de le trouver à la médiathèque.

La première chose qui m’a séduite, c’est l’univers crée par l’auteur car on est dans un mélange de Rome Antique pour l’organisation de la société et d’univers à la Mille-et-Une Nuit avec l’environnement géographique et les légendes mentionnant des djinns, des efrits, etc … Sachant que les univers médiévaux sont majoritaires dans la fantasy, j’ai beaucoup apprécié.

Une braise sous la cendre nous introduit les deux narrateurs. Laia est une érudite, elle vit avec ses grands-parents et son frère jusqu’au jour où ce quotidien précaire mais familier et rassurant vole en éclat. De son côté, Elias est sur le point de devenir un Mask, une sorte de soldat d’élite, connus pour être sur-entraînés, dangereux et impitoyable. Des deux narrateurs, c’est lui que j’ai préféré et de loin. J’ai plus aimé sa volonté de retrouver sa liberté que celle de Laia. Cependant, si cette dernière m’a légèrement moins plu, j’ai aimé qu’elle ne soit pas l’héroïne courageuse badass qui détruit tout son passage, j’ai aimé qu’elle se sente incapable de réussir sa mission. J’avoue aussi que la présence des Epreuves et les pouvoirs des Augures ont contribué à faire balancer ma préférence pour Elias et son intrigue.

Un autre personnage qui m’a beaucoup plu est celui d’Hélène et je suis ravie de voir que plusieurs chapitres lui sont consacrés dans le prochain tome.

Au niveau de l’intrigue, ce premier tome ne se contente pas d’introduire les personnages, de poser les bases de l’univers et de l’intrigue générale. Il se passe pas mal de choses et les héros prennent bien cher et pour nous – lecteurs – les pages tournent assez vite avec l’envie de savoir si les personnages vont réussir à s’en sortir.

Je ne reprocherai qu’une seule chose à ce roman, c’est la présence de 2 triangles amoureux entre-croisés mais heureusement, ces attirances restent en arrière plan de l’intrigue même si elles occupent régulièrement les pensées des protagonistes mais ça ne leur fais pas perdre de vue leur situation ou leur objectif.

Au final, Une braise sous la cendre est un premier roman plutôt réussi. Les amateurs d’univers originaux y retrouveront leur compte, tout comme ceux qui cherchent un roman bien rythmé et surtout ceux qui adorent les triangles amoureux. 😛

Comment ça s’est terminé ? /!\ ATTENTION !!! SPOILERS ALERT ! Ne surlignez le paragraphe suivant uniquement si vous avez lu ce premier tome ! Je m’en servirais d’aide à la mémoire quand je lirai le prochain

Laia a compris que son frère est gardé dans la prison de haute sécurité au Nord : Kauf. Elle a également appris que Mazen n’avait aucune intention de l’aider à sortir son frère de sa cellule. Cependant Keenan reste de son côté et lui fournit un moyen d’accéder à la liberté qu’elle va offrir à Izzi. De son côté, Elias est emmené sur l’estrade de condamnation à mort et passe à un cheveu d’être décapité par Hélène avant que plusieurs explosions soit déclenchées. Laia aide Elias à s’enfuir, Hélène leur offre une avance de quelques minutes pour qu’ils puissent entrer dans les catacombes. Au niveau du royaume, Marcus est empereur et Hélène est devenue sa pie de sang. La Commandante a infiltré la Résistance et a sans doute orchestré l’assassinat de l’empereur, sur ordre du Semeur de Nuit ? De quelle guerre à venir parle les Augures ? 

Fin de la zone à risque.

Advertisements

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s