China Miéville – The City & The City

https://i2.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv43863674.gif

 Titre VF et VO : The City & The City

  Auteur : China Miéville

  Edition : Fleuve Noir (2011)

  Genre : Polar, SF (??)

 Quatrième de couverture :

Les habitants de Beszel et d’UI Qoma, villes doubles partageant un même territoire, ont interdiction absolue d’entrer en contact avec leurs voisins.
La moindre infraction à cette règle déclenche l’intervention de la Rupture, une force de police secrète dont tous redoutent l’efficacité impitoyable. Quand le cadavre d’une inconnue est découvert dans un terrain vague de Bessel, l’inspecteur Tyador Borlù comprend vite que ses ennuis ne font que commencer. Non seulement la jeune femme, étudiante en archéologie, a été tuée à UI Qoma, mais ses recherches inquiétaient jusqu’aux plus hautes sphères.
Et menaçaient de mettre en danger l’équilibre précaire entre les deux villes…

Lire la suite

Ken Bruen – En ce sanctuaire

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv25690017.gif

 Titre VF : En ce sanctuaire

 Titre VO : Sanctuary

 Série : Les enquêtes de Jack Taylor

 Auteur : Ken Bruen

 Edition : Gallimard (2010)

 Genre : Policier


Quatrième de couverture :

Deux policiers, une nonne, un juge, un enfant. Lorsqu’une lettre contenant une liste de victimes arrive par la poste, Jack Taylor, le détective privé, pense n’être en rien concerné. Il a déjà bien assez de mal à préserver sa propre santé mentale. Deux policiers puis un juge meurent dans des circonstances mystérieuses. Lorsque l’enfant qui figure sur cette macabre liste disparaît, Taylor décide alors de découvrir l’identité de l’assassin et de l’empêcher de nuire à tout prix. II ignore cependant que l’auteur de ces crimes est bien plus proche de lui qu’il ne l’imagine. Et que cette affaire va prendre une tournure extrêmement personnelle…

Lire la suite

Philip Kerr – La mort entre autres

 Titre VF : La mort, entre autres

 Titre VO : The one from the other

 Auteur : Philip Kerr

 Edition : Le livre de poche (2011)

 Genre : Policier

Un grand merci au Livre de Poche et à Livraddict pour ce partenariat !

Quatrième de couverture :

« On se souvient de Bernie Gunther, l’ex-commissaire de police devenu détective privé, qui, à la fin de La Trilogie berlinoise, assistait à la chute du IIIe Reich

1949. Bernie vit une passe difficile, sa femme se meurt … Britta Warsok -cliente affriolante, lui demande de retrouver la trace de son époux nazi, et le voici embarqué dans une aventure qui le dépasse. En dépit de son cynisme, Gunther est une proie facile pour les femmes fatales… Atmosphère suffocante, manipulations, et toujours l’Histoire qui sous-tend habilement la fiction : du Philip Kerr en très grande forme. »

Lire la suite

David Peace – 1977

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv7076811.gif

 Titre VF : 1977

 Titre VO : Nineteen seventy seven

 Série : La tétralogie du Yorkshire, tome 2

 Auteur : David Peace

 Edition : Rivages/Noir (2005)

 Genre : Roman (très) noir

Quatrième de couverture :

 » Sept. Le chiffre de l’apocalypse.
1977, l’année du Jubilé d’argent de la Reine et de l’Eventreur du Yorkshire.

Nous sommes de nouveau dans la région de Leeds, c’est l’été. Plusieurs prostituées sont assassinées ou victimes d’agressions. Lorsque le sergent Fraser est appelé sur la scène de l’un des crimes, il est pris de panique car il se trouve être l’amant d’une fille de joie de Chapeltown. Il n’est pas le seul. C’est aussi le cas de Jack Withehead, le journaliste arriviste de 1974. Tous deux sont des hommes blessés, hantés.

A mesure que l’on se rapproche des festivités du Jubilé, l’horreur s’amplifie. Quelles vérités le flic et le journaliste réussiront-ils à entrevoir dans un monde dominé par le mensonge et la corruption ? »

Lire la suite

John Connolly – Tout ce qui meurt

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv72153849.jpg

Titre VF : Tout ce qui meurt

 Titre VO :Every dead things

 Auteur :  John Connolly

 Edition : Pocket (2004)

 Genre : Thriller

 

Quatrième de couverture :

« Il fait soudain terriblement froid dans la vie de l’inspecteur de seconde classe Charlie Parker, évidemment surnommé « Bird » par ses collègues du New York Police Department. « J’ai regardé. J’étais en enfer ». Ce que Bird a vu, ce sont les corps atrocement mutilés des deux femmes de sa vie : sa fille Jennifer et sa femme Susan, qu’il avait laissées seules quelques heures suite à une dispute conjugale et qu’il retrouve sans vie, souillées, partiellement dépecées. La police ne retrouvant pas l’assassin, Bird démissionne du NYPD et prend une licence de détective privé. Il traque « le Voyageur », un des deux cents serial killers qui écument les États-Unis. De Virginie en Nouvelle-Orléans et jusque dans les bayous de Louisiane, d’autres meurtres atroces ne lui seront pas épargnés… »

Lire la suite

Tim Willocks – Green River

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv36916633.jpg

 Titre VF : Green River

 Titre VO : Green River Rising

 Auteur : Tim Willocks

 Edition : Sonatines (2010)

 Genre : Roman noir, thriller

Quatrième de couverture :

« Green River, un pénitencier de sécurité maximale au Texas. Un univers sans pitié où le silence n’existe pas, l’obscurité non plus. Un véritable enfer, entre tensions raciales et violences quotidiennes, dans lequel vivent cinq cents âmes perdues. C’est ici que Ray Klein, ancien médecin, purge sa peine. Alors que sa libération approche, une émeute éclate dans la prison. Au milieu du chaos et de l’anarchie, Ray, qui est tombé amoureux de Juliette Devlin, psychiatre judiciaire, va tout mettre en oeuvre pour sauver la jeune femme séquestrée avec ses patients dans l’infirmerie. Avec ce huis clos impitoyable peuplé de figures effrayantes, depuis John Campbell Hobbes, directeur de prison psychorigide, jusqu’à Henry Abbott, meurtrier schizophrène, Tim Willocks nous offre un portrait terrifiant de la vie carcérale. Il nous donne surtout un thriller prodigieux, au rythme haletant et au suspens oppressant. »

Lire la suite

Philip Kerr – La trilogie berlinoise

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv18879588.jpg

 Quatrième de couverture :

« Contient :
– L’Été de cristal
– La Pâle Figure
– Un requiem allemand »

Publiés pour la première fois dans les années 1989-1991, L’été de cristal, La pâle figure et Un requiem allemand évoquent l’ambiance du Ille Reich en 1936 et 1938, et ses décombres en 1947 Ils ont pour héros Bernie Gunther, ex-commissaire de la police berlinoise devenu détective privé. Désabusé et courageux, perspicace et insolent, Bernie est à l’Allemagne nazie ce que Phil Marlowe était à la Californie de la fin des années 30 : un homme solitaire témoin de la cupidité et de la cruauté humaines, qui nous tend le miroir d’un lieu et d’une époque. Des rues de Berlin  » nettoyées  » pour offrir une image idyllique aux visiteurs des Jeux olympiques, à celles de Vienne la corrompue, théâtre après la guerre d’un ballet de tractations pour le moins démoralisant, Bernie va enquêter au milieu d’actrices et de prostituées, de psychiatres et de banquiers, de producteurs de cinéma et de publicitaires. Mais là où la Trilogie se démarque d’un film noir hollywoodien, c’est que les rôles principaux y sont tenus par des vedettes en chair et en°os.*Heydrich, Himmler et Goering…

Lire la suite

John Connor – Code Phénix

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv10800776.jpg


Quatrième de couverture :

« Par une froide matinée de printemps dans les massifs reculés du Yorkshire, l’inspecteur Phil Leech et Fiona Mitchell, une indic, sont retrouvés morts, tués par balle. C’est l’inspecteur Karen Sharpe qui aurait dû accompagner Leech au rendez-vous avec Mitchell mais, ce soir-là, hantée par un souvenir douloureux, elle noyait sa peine dans l’alcool. Si la police pense tout d’abord qu’un trafic de drogue est à l’origine des meurtres, l’inspecteur Sharpe comprend très vite qu’elle a un lien direct avec l’affaire. Quel est donc ce passé mystérieux qui la poursuit ? Qui cherche à faire ressurgir la vérité ? Entêtée, maligne, un peu fracassée, Karen Sharpe mène l’enquête et n’est pas au bout de ses surprises… »

Lire la suite

John Connolly – Le pouvoir des ténèbres

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/biblio/couverture/couv12477519.jpg

 Quatrième de couverture :
« Dans le Maine, un charnier est découvert à l’endroit même où les membres d’une secte, les baptistes d’Aroostock, ont mystérieusement disparu quarante ans auparavant. Tous ceux qui tentent d’approcher cette affaire paraissent voués à une fin atroce… Hanté par la mort violente de sa femme et de sa fille, Charlie Parker est bien décidé à mener une paisible carrière de détective privé. Pourtant, lorsque l’on retrouve le corps sans vie de Grace Peltier, dont la thèse portait sur la secte d’Aroostock, il ne peut croire au suicide et mène sa propre enquête. Il découvre alors que la secte n’a peut-être pas été entièrement décimée… Atmosphère fantastique, personnages inquiétants, rythme infernal : entrez dans l’univers délicieusement terrifiant de John Connolly. »

Ken Bruen – R&B Le mutant apprivoisé

https://i1.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/5140V3FPA5L._SS500_.jpg

Quatrième de couverture :

« Attention à tous ! Petites frappes, violeurs en série, pyromanes psychotiques, Roberts et Brant sont de retour sur le pavé londonien. Et ça va saigner ! Flics furieux et bruyants, R&B sont en effet bien plus proches des brutes qu’ils poursuivent que du citoyen lambda. La moralité, le respect des libertés individuelles, les droits de l’homme, ce sont bien les cadets de leurs soucis. Ne croisez surtout pas leur chemin si vous avez quelque chose à vous reprocher…
Avec la suite du Gros Coup, Ken Bruen s’affirme une fois de plus comme le maître du roman noir anglo-saxon. Prenez un mixer, mettez le meilleur de McBain et de Jim Thompson, un fond de bière éventée et quelques gouttes de Worcestershire Sauce, vous avez Le Mutant apprivoisé ! »

Lire la suite

Henri Porter – Brandebourg

Quatrième de couverture :

Il n’y a pas d’alternative, et peut-être même pas d’issue. Si je veux extraire mon frère Konrad des griffes de la Stasi, il me faut accepter un jeu dangereux : reprendre du service comme espion allemand tout en pactisant avec les services secrets britanniques et le KGB. Ruser constamment, tromper les plus habiles des manipulateurs. C’est ma seule chance de survie dans cette RDA asphyxiée de 1989

Mon avis :

lectureagreable

L’histoire débute aux alentours du mois d’août 1989, comme on le sait aujourd’hui, la RDA vit ses dernières heures. Cependant à ce moment là, personne et surtout pas le gouvernement lui-même ne se doute que c’est bientôt la fin, tant les gens sont focalisés sur la célébration prochaine des 40 ans de la RDA.
A mesure que l’histoire avance, la contestation monte de plus en plus. Les gens quittent la RDA via la Tchécoslovaquie pour rejoindre l’ouest. De plus en plus de gens quittent le pays, les manifestations se multiplient en nombre et en affluence et la RDA ferme ses frontières.

A la lecture de ce livre, on se rend compte que Henri Porter a fait un vrai travail de documentation et de recherche, qu’il s’agisse du fonctionnement de la Stasi, qui fut le plus gros service de renseignement du monde, disposant de toutes les données variées sur n’importe qui. Des sources avancent que la Stasi disposait d’un million et demi d’informateurs dans le pays sur 17 millions d’habitants.
Aujourd’hui, on a même du mal à imaginer qu’une dictature (violation des droits fondamentaux …) était en place, il y a tout juste 20 ans et juste à côté.

Néanmoins, si le livre est très riche niveau documentaire, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez de tension dans le livre. Il y avait bien sûr du suspense, mais pas au degré de ne pas pouvoir lâcher le livre avant de l’avoir fini. C’est aussi pour cela que j’ai mis quasiment deux semaines à lire ce livre.

Ken Bruen – Chemin de croix

Quatrième de couverture :

 

Jack Taylor sème la souffrance et la mort dans son sillage. Ses proches en sont les premières victimes. Le seul espoir de rédemption qu’il lui reste, Cody, qu’il a récemment adopté comme son propre fils, est à l’hôpital, plongé dans le coma. Il y a toujours Ridge, la policière, son amie de longue date, mais leur relation n’a rien de particulièrement orthodoxe. Quand elle lui apprend qu’un jeune homme a été crucifié à Galway, il accepte de l’aider à retrouver le meurtrier. Son enquête plonge Jack dans les bas-fonds oubliés de sa ville natale. Il y rencontre des fantômes, morts et vivants. Tous veulent obtenir de lui quelque chose mais Jack n’est pas certain d’être encore en mesure de donner. Peut-être devrait-il partir pour de bon, prendre ce qu’il possède et quitter la ville comme tout le monde donne l’impression de le faire. Mais quand la soeur du garçon assassiné meurt à son tour, brûlée vive, Jack décide qu’il lui faut traquer l’auteur de ces crimes jusqu’au bout, même s’il doit pour cela faire justice lui-même…

 

Mon avis :

tresbonnelecture

Dernière en date des enquêtes de Jack Taylor que j’ai pu lire et de toute la meilleure. A noter que parmi celle que j’ai lu ne figure que Toxic Blues, Le Dramaturge et celle ci. Le don que possède Ken Bruen vis à vis de son personnage  de toujours l’enfoncer est assez surprenant. Vous pensez que le destin ne pourrait pas être plus salaud avec Jack ? Vous vous trompez.

Suite à l’épisode tragique situé dans Le dramaturge , Taylor, qui apparemment n’a pas eu sa dose divine de châtiment, voit son fils adoptif être criblé de balles qui lui étaient destinées à l’origine.

Sans attache, et dégouté de ce qu’est devenue l’Irlande suite à son récent développement économique, se demande si lui aussi ne va partir, comme le font si bien ce qu’ils aiment.
Mais avant d’être un presque alcoolique (qui achète une bouteille de whiskey pour n’en boire qu’un verre et jeter le reste) Jack Taylor est avant tout  le détective privé le plus célèbre de Galway.

A défaut de raconter sur ce qui a été déjà été dit sur les enquêtes de Jack Taylor, encore une fois, l’enquête n’est pas au coeur du roman. Toutefois, j’ai trouvé que la dimension enquête du roman transparaissait plus dans Chemin de croix que dans Toxic Blues.

Cependant, ça reste du Jack Taylor, il mène l’enquête à sa façon, n’a pas que des amis et a toujours une dose de cynisme pour faire passer la dose.
A la lecture de ce roman, on se demande si Ken Bruen va encore réussir à malmener Jack Taylor dans sa prochaine enquête. Parce que où il en est, on est pas loin du vrai pétage de plomb, le vrai. Pas celui que Jack Taylor pète depuis qu’il a été viré de la police. Bref, en tant que personne émotionnelle et pas seulement en tant que lectrice, je me demande comment Jack Taylor ne craque pas. Il doit vraiment aimer la vie, même si ça ne semble pas être réciproque.