Ou comment une simple remarque de ma part sur mes lectures de mai s’est transformée en un article inédit et loufoque !

Bien le bonsoir messieurs, mesdames et mesdemoiselles !

Ici Alf votre ennemie et présentatrice préférée ! (et modeste avec ça)

Le thème de notre émission ni mensuelle  ni hebdomadaire ni annuelle ni périodique sera consacré aux sagas ou aux séries ou plus précisément à tous ces livres qui commencent avec un tome 1 et qui  se terminent au tome ? . A l’heure où je vous parle, Mr Pratchett a écrit 39 tomes de sa célèbre série Les annales du disque-monde. Et bien sûr, mon ami Wikipédia ne me dit pas si Terry est en train d’écrire le 40ème mais c’est fort possible. Sir Pratchett n’est pas la seule personne à connaître la malédiction ou la bénédiction des séries : nombreuses sont les personnes qui commencent, continuent et finissent parfois de longues séries. La créatrice de ce blog en fait partie elle aussi. A titre de statistique, sachez que sur 7 livres lus ce mois-çi, un seul était un one-shot (ou un livre n’ayant pas de suite).

Au programme de cette émission exceptionnelle, deux questions auxquelles vous n’aurez pas de réponses :

– Combien de tomes Mr Pratchett compte-il encore écrire ?

– Mr Sanderson saura t’il relever le défi de terminer La roue du temps, initié par Mr Jordan ?

Vous n’aurez pas de réponses car le but de cette émission est un débat ayant pour sujet précis : « les sagas, bien ou pas bien ? » Pour répondre à cette question, nous accueillerons deux personnalités connues de tous les lecteurs du monde entier, je vous demande de les applaudir avec joie et bonne humeur, ladiz’n’gentleman, voici Mme Conscience et Mr Bookaholic !!

Alf : Bienvenue parmi nous, prenez place et prenez vos aises.

Bookaholic : Des livres, des livres !! Ma PAL a passé en dessous de la barre des 300 livres, faites venir un assistant pour qu’il me passe une commande immédiatement !

A : Bien, nous sommes réunis dans cet havre de paix pour discuter du phénomène des séries de livres. Mme Conscience, quelle est votre avis sur la question ?

Mme Conscience : Et bien ma bonne petite, pour moi les sagas ne sont ni plus ni moins qu’un horrible complot orchestré par les lombrics pour faire de nous des esclaves déconnectés de toute sensations physique et psychologique.

A: N’y allez-vous pas un peu fort ? Les lombrics me paraissent être d’innocentes créatures.

C : Détrompez-vous, Alf. Sachez que ce complot se divise en plusieurs étapes. Si vous me permettez, je vais vous les présenter une par une.

A : Faites comme bon vous semble.

B : Le doigt glisse vers le bouton « valider le panier », la tentation est très palpable …

C : Bien. Première étape : Créer le besoin. C’est là qu’interviennent les forums, blogs d’espion visant à vous convaincre que telle série est à lire et vous plaira. Deuxième étape : Satisfaire le besoin. C’est l’étape dite de la lecture. On pourrait juste parler de l’achat mais il y a toujours des livres qu’on n’achète et qu’on oublie finalement. C’est à la fin de la lecture que se joue ou non  la troisième étape. Si le sujet a apprécié sa lecture, il voudra se procurer la suite. Troisième étape : Enclenchement de l’addiction. Le sujet aime une série, il achète les livres la concernant, entame d’autres séries, etc, etc … C’est un cercle vicieux qui ne s’arrête jamais. Et malheureusement pour la science, nos maigres connaissances  en langues  écrites des lombrics nous empêchent d’étudier en profondeur les documents que nous avons à notre disposition.

A : Oui, nous avons bien compris qu’entretenir la lecture de plusieurs séries peut nuire au porte-feuille. Mais la question est de savoir en quoi cela peut-il bien concerner les lombrics ? Je suppose que l’argent se situe bien au dessous de leur priorités …

C : Effectivement, nous travaillons à trouver la réponse à cette question. Lorsqu’est venu le moment d’émettre une inquiétude à propos de ce mal, il nous fallait des coupables et ce sont les lombrics qui ont été désignés suite à un tirage au sort.

A : Bien, merci à vous, Mme Conscience de nous avoir fait partager ce point de vue pour le moins original et surprenant. Il est maintenant l’heure d’écouter l’avis de Mr Bookaholic, lequel doit être est radicalement différent.

B : Ma chère Alf. Les séries de livres sont à la littérature ce qu’est l’alcool à la vie. Les deux peuvent détruire la vie, les deux poussent à une addiction mais il ne faut surtout pas oublier qu’ils donnent la vie. On dit souvent à tort ou à raison que l’alcool a donné la vie à de nombreuses personnes et bien figurez-vous que les sagas font exactement la même chose. Combien de personnages, d’univers, d’intrigues seraient inexistante si les sagas n’existaient pas ?                                                                         De plus, sachez que la lecture d’une série procure des plaisirs que ne procure pas (ou moins) un one-shot.

A : Et lesquels ?

B : En premier lieu, vous avez l’attachement. Suivre pendant plusieurs tomes des personnages est une chose complètement différente que de les suivre le temps d’un livre. Dans une série, vous apprenez à les connaître, à les aimer, à les détester et puis à les aimer. Vous souffrez de leur perte, vous vous réjouissez de leur réapparition, vous appréciez également le travail de l’auteur sur leur évolution psychologique. Ensuite, il y a aussi l’attachement à un univers qui vous semble de plus en plus familier au fil des tomes.

Il est vrai qu’on peut s’emmêler avec les personnages et que le compte bancaire peut faire la tête mais pour moi, les sagas apportent un réconfort. Pour le temps d’un livre, vous savez que vous allez retrouver des personnages que vous aimez, un univers qui vous fait rêver, une écriture qui vous transporte et croyez moi dans notre société de stressés, c’est quelque chose qui manque.

Bref, ne culpabilisez pas à l’achat d’une nouvelle série. Pourquoi se refuser un plaisir?

A : Merci beaucoup pour votre opinion très intéressante et vraie. Je remercie également le public pour son attention et surtout pour ne pas avoir appelé l’hopital psychiatrique le plus proche.

A vous les studios !

Publicités

7 réflexions sur “Ou comment une simple remarque de ma part sur mes lectures de mai s’est transformée en un article inédit et loufoque !

  1. MDR !!! Excellent !!! Eh nan tu n’es pas folle, j’ai moi-même très souvent ce genre de conversations…Accro aux séries aussi mais j’essaie de me calmer là-dessus. Mais c’est dur ! On est bookaddict ou on ne l’est pas après tout XD !

  2. Très sympa ! ^^ En mai, sur les 6 livres que j’ai lus, 4 étaient une série et encore, à priori, il y aura une suite à l’un des deux restants !

  3. Je suis d’accord sur le côté réconfortant des séries, mais je crois qu’il y a aussi un moment où il faut savoir lâcher ses personnages, sous peine de mal tourner…
    Mais surtout, ce qu’il faut avec les séries, c’est un ami qui les achète et qui vous les prête pour sauver le porte-monnaie 😀

    • C’est vrai que c’est nécessaire de lacher une série quand elle commence à tourner en rond. Je pense que c’est ce que je vais faire avec La communauté du Sud mais tant qu’une série me plait, je la lis et comme je lis aussi pas mal de one-shot, je ne peux pas faire d’overdose. La question est de savoir si j’aurais le temps de tout lire 😀

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s