Tahereh Mafi – Shatter me

 

 Titre : Shatter me

 Auteur : Tahereh Mafi

 Edition : Harper Collins (2011)

 Genre : Science Fiction, YA

Quatrième de couverture :

The last time she did, it was an accident, but The Reestablishment locked her up for murder. No one knows why Juliette’s touch is fatal. As long as she doesn’t hurt anyone else, no one really cares. The world is too busy crumbling to pieces to pay attention to a 17-year-old girl. Diseases are destroying the population, food is hard to find, birds don’t fly anymore, and the clouds are the wrong color.
The Reestablishment said their way was the only way to fix things, so they threw Juliette in a cell. Now so many people are dead that the survivors are whispering war– and The Reestablishment has changed its mind. Maybe Juliette is more than a tortured soul stuffed into a poisonous body. Maybe she’s exactly what they need right now.
Juliette has to make a choice: Be a weapon. Or be a warrior.

Mon avis :

Juliette, 17 ans, possède une capacité hors du commun. Son toucher blesse et peut tuer. Un jour, l’impensable arrive et Juliette est enfermée dans un établissement spécialisé. 264 jours enfermée dans une salle qui contient 4 murs et une porte. 264 jours à ne voir personne, ni parler et encore moins toucher. Jusqu’à ce qu’elle doive partager sa cellule avec un certain Adam Kent.

La première chose que j’ai aimé avec Shatter me, c’est l’écriture de Tahereh Mafi. Les mots trouvés sont justes, les émotions sont très détaillés au point que le lecteur se croit presque dans la peau de Juliette. Aussi, en raison du pouvoir de Juliette, le sens du toucher a une placé prédominante dans le choix des mots. J’ai également apprécié la façon dont Juliette s’autocensure.

Juliette est une jeune fille gentille et sensible. Toutefois, ce n’est pas le genre de personnage auquel je m’attache facilement car je préfère les caractères forts et affirmés et les combattantes. Adam est un personnage qui m’a laissé ni chaude ni froide. C’est quelqu’un de bien, certes. Mais il ne m’a fait aucun effet.

En revanche, Warner est un personnage autrement plus intéressant. Sadique, manipulateur, menteur, il a le rôle du méchant qu’on apprécie finalement.

Le monde dans lesquels les personnages évoluent est un monde qui sombre petit à petit. On ne sait pas grand chose de la façon dont on en est arrivé là. J’ai trouvé que l’idée de base de la dystopie était très bonne. Le Reestablissment est une sorte de gouvernement mondial qui a pour but de faire repartir le monde à zéro, ce qui implique de détruire tout bagage culturel des civilisations. Toutefois, Shatter me tient beaucoup plus de la romance que de la dystopie même si la fin laisse présager le contraire pour la suite. Je suis un peu déçue car la quatrième de couverture ne faisait mention d’aucune histoire d’amour et même si je m’y attendais un peu, j’ai trouvé dommage qu’au final, la dystopie ne soit là que pour créer un contexte à une romance.

Au final, Shatter me aurait pu beaucoup plus me plaire si la romance n’avait pas une si grande place. La suite promet d’être ancré dans le monde extérieur et des questions pourraient trouver leur réponse mais je ne sais pas si je la lirai. Je ne fais pas partie des lectrices ou lecteurs pour qui les histoires d’amour dans les romans font naître des étoiles dans les yeux ou des papillons dans le ventre. Mais je ne désespère pas de trouver l’histoire d’amour qui me plaira. ^^

D’autres avis :

Logo Livraddict

Publicités

3 réflexions sur “Tahereh Mafi – Shatter me

  1. Celui-là il est dans ma wish-list depuis qu’il a fait un foin terrible sur la blogo américaine 🙂 Mais je crois bien que tu es la première à mentionner la place prépondérante de la romance, du moins dans les chroniques que j’ai lues.

  2. Je suis comme toi j’aime moyen les histoires d’amour prépondérantes (tout dépend de la façon dont c’est présenté bien sûr). Je crois que je vais oublier sur celui-là. ^^

  3. Tiens, je cherchais des avis sur ce livre et voilà que je tombe chez toi… Perso je suis pareille, je suis aussi sentimentale qu’un plat de nouilles cuites et…bah vu les différentes chroniques lues sur ce roman, je vais passer mon tour car j’ai l’intuition que ça ne me séduira pas… Une romance dans une histoire, why not, quand c’est discret…mais là j’ai l’impression que l’intrigue principale, c’est justement la romance… Tu me diras, ça tombe bien, j’ai trop de livres ! arf

Faire serment d'allégeance

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s